Femina Logo

Parentalité et liberté

Arc jurassien: trois amies fondent une plateforme dédiée aux parents

Bienne: trois amies fondent une plateforme dédiée aux parents

Lancé en décembre 2021, Hashtagviedeparents s’est donné pour mission de créer des événements qui rassemblent, qui permettent d’ouvrir le dialogue et d’échanger.

© Hashtagviedeparents

3 meilleures amies + 6 petits garçons = une envie commune de briser les tabous entourant leur nouvelle vie de mamans. L’équation pourrait résumer le projet Hashtagviedeparents, porté par Cleoriana Cuadra, Carmen Lopes et Magda Talan, trois trentenaires qui, en devenant parents, ont fait face à de nombreuses remises en question.

Cleoriana a donné naissance à son fils à Zurich, il y a trois ans. Elle déménage ensuite à Berne et accueille son second petit garçon. «Dans cette ville que j’apprenais à connaître, je me suis alors sentie parfois isolée, témoigne-t-elle. À Zurich, il y avait énormément de cours proposés aux jeunes parents, beaucoup d’événements qui permettaient de créer des liens. À Berne, l’offre était plus maigre. Et en sondant mon entourage à Bienne, je me suis rendue compte que c’était encore pire dans l’Arc jurassien.» L’idée latente de créer une plateforme autour de la parentalité refait alors surface. Très vite, elle en parle à sa sœur, Carmen, immédiatement partante pour l’aventure.

Contrer la solitude du post-partum

«L’idée de Cleoriana m’a parlé, car j’ai vite constaté que l’on était super bien entourée en étant enceinte, mais que l’on se retrouvait très seule après l’accouchement, explique cette enseignante spécialisée. J’ai eu la chance d’avoir beaucoup de proches qui avaient accouché avant moi, cela m’a permis de mieux appréhender ces sentiments contradictoires liés au post-partum.» Magda, amie d’enfance et troisième membre du projet, n’a pas hésité une seconde avant de rejoindre les deux sœurs. Elle se souvient encore de la naissance de son premier enfant et des mois difficiles qui ont suivi cette dernière:

«J’ai frôlé le burn out parental, j’ai vraiment mal vécu cette période. L’allaitement, l’instinct maternel, le sommeil: j’ai pensé que tout allait se faire naturellement. Ça n’a pas du tout été le cas. Et comment en parler à son entourage, comment leur dire que l’on n’est pas heureuse, alors que l’on vient de devenir parent?»

La question, centrale dans l’approche du trio, tient lieu de fil rouge dans l’élaboration de leur concept. Lancé en décembre 2021, Hashtagviedeparents s’est donné pour mission de créer des événements qui rassemblent, qui permettent d’ouvrir le dialogue et d’échanger. «Aujourd’hui plus que jamais, les gens ont besoin de se voir, de se rencontrer, de se parler, de sortir de l’isolement induit par la crise sanitaire, observe Cleoriana. C’est pour cette raison que nous n’avons pas fait le choix de proposer des rendez-vous online: nous avons toutes et tous besoin d’un retour à la vraie vie, me semble-t-il.»

Entourés par des professionnel-le-s romand-e-s, les six événements organisés par Hashtagviedeparents auront lieu à Bienne dans un premier temps, puis dans le Jura et Neuchâtel. En mars, un cours de cuisine sera proposé, en mai une mini-retraite bien-être alors qu’un atelier pratique sur les façons de renouer avec le marché du travail après un congé maternité sera proposé en juin. Une séance dédiée au post-partum, une soirée de partage entre papas ainsi qu’une masterclass sur le rangement des chambres d’enfants rythmeront le reste de l’année. Pour couvrir leurs frais et proposer des tarifs abordables, les trois amies espèrent décrocher un financement via la plateforme de crowdfunding We Make It.

À travers les échanges ou lors des événements comme via les réseaux sociaux, le message de Cleoriana, Magda et Carmen est toujours le même: stop aux jugements et aux injonctions entourant la parentalité. «On n’en peut plus du poids de l’éducation bienveillante, de toutes ces consignes que l’on reçoit, de la culpabilité qui, trop souvent encore, écrase les parents. L’idée, c’est vraiment de marteler que chacun-e est le meilleur parent possible pour son enfant. On ne vient pas sur Hashtagviedeparents pour donner des conseils, ni pour juger, mais pour se sentir soutenu-e et entouré-e.» Un mantra qui, on l’espère, saura être entendu et permettra à toutes et tous de mieux vivre ce moment charnière.

3 questions à Hashtagviedeparents

Quel est l’aspect qui vous a le plus marqué en devenant maman, en bien comme en mal?
Cleoriana La première semaine où je me suis retrouvée seule avec mon bébé, après le congé paternité de mon conjoint, j’ai ressenti cette énorme responsabilité qui pesait sur moi, l'innocence de ce petit être qui dépendait totalement de moi.
Magda Le fait qu’il n’y ait pas de pauses, jamais.
Carmen La capacité d’adaptation de notre corps qui, physiquement, fabrique un enfant puis reprend sa forme. Émotionnellement aussi, on s’adapte à tout: du jour au lendemain, on devient parent, et on apprend à composer avec ce nouveau membre de la famille.

Quel est le tabou en lien avec la parentalité que vous souhaiteriez abolir?
Carmen Le mythe des parents parfaits, encore bien trop présent sur les réseaux sociaux. On vit toutes et tous la même galère!
Magda La phrase que l’on répète: «Un enfant, c’est que du bonheur.» Comme mon mari a coutume de le dire, un enfant c’est 90% d’épreuves et 10% de bonheur. Mais les 10% pèsent très lourd dans la balance (rires).
Cleoriana Le fait qu’il faille tout assumer, être au top partout, au job comme à la maison, avec un corps parfait. Selon moi, il est impossible de retourner au travail avec la même légèreté en étant devenu parent.

Le meilleur conseil à donner à une future maman?
On a toutes les trois le même: «Tout passe, n’aie pas peur. Je sais que c’est dur, mais ce n’est pas pour toujours.» En tant qu’amie, que proche, il est important d’écouter la parole des jeunes mamans, d’être là pour recueillir leur désarroi, leurs joies comme leurs souffrances. Cela fait tellement de bien de se sentir écoutée et soutenue, et de savoir que tout n’est que temporaire.

Pour aller plus loin

Un podcast à écouter: Parenthood, un podcast romand créé durant le confinement et qui traite de parentalité.

Un compte Instagram à suivre: Parentalescence, une plateforme d’accompagnement pour les parents recoupant témoignages, conseils et bons plans.

Un livre à lire: Le mois d’or, de Céline Chadelat et Marie Mahé-Poulin (éd. Presses Chatelet) qui donne de précieuses informations pour vivre au mieux les premières semaines après l’accouchement.

Un bon plan à tester: Les massages! Surtout lorsqu’ils sont prodigués par une experte douce et attentionnée qui accompagne les futures mamans, comme Ada Doula à Bienne.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Muriel vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E78: Comment prévenir le cancer de la peau

Dans vos écouteurs

E77: Comment mieux vivre nos émotions au quotidien

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina

Merci de votre inscription

Ups, l'inscription n'a pas fonctionné