Femina Logo

news société

Alep: 7 manières d’agir à notre échelle

Capture 35

Un groupe de manifestants s'est rassemblé à Paris le 14 décembre 2016, afin de protester contre les atrocités infligées à la population coincée à Alep.

© Getty

Signer des pétitions

Il s’agit d’un simple clic, un geste insignifiant qui ne demande qu’une fraction de seconde. En soi, cela n’est rien, mais «chaque voix compte», comme nous le rappelle Médecins du Monde sur la page de leur pétition pour «faire cesser le massacre d’Alep», déjà signée par 36 000 personnes. Un rassemblement suffisant de voix pourra peut-être faire réagir les pouvoirs publics, restés terriblement silencieux jusqu’à présent. Chaque petit geste compte.

Amnesty International et Avaaz ont également lancé des pétitions pour réclamer l’évacuation des civils, l’arrêt du massacre, afin d’interpeller Bachar Al-Assad ou encore le président Obama.

Manifester

Dans de nombreuses villes du monde, des rassemblements de protestations s’organisent sur les réseaux sociaux. A Paris par exemple, une manifestation a eu lieu le mercredi 14 décembre à 18 h, sur la Place Igor Stravinsky. Il s’agit d’une manière de faire pression sur les pouvoirs publics, de les forcer à agir.

A Genève, un appel au rassemblement sur la place des Nations a été lancé sur les réseaux sociaux, le mardi 13 décembre 2016. Et ce jeudi 15 décembre, un autre rassemblement est organisé à Lausanne, Place de la Rippone à 18 h 00. Toutes les infos.

Gardons un œil sur ces événements, souvent relayés sur Facebook.

Faire des dons aux ONG

Il s’agit certainement de l’action la plus évidente que nous pouvons entreprendre. Face à la situation plus que catastrophique, les ONG telles que Médecins du Monde ou le Collectif de développement et de secours syrien (CODSSY) requièrent absolument des soutiens financiers. Les réfugiés syriens vivant dans des pays frontaliers, en Jordanie, au Liban ou en Irak, ont aussi urgemment besoin d’aide. Il n'y a plus une seconde à perdre.

Participer aux convois humanitaires

En état de siège, Alep-Est est coupée du monde, affamée et totalement démunie. Tous ses accès étant fermés, les ressources humanitaires ont énormément de mal à y accéder… En septembre 2016, un convoi du Croissant-Rouge et de l’ONU avait été bombardé par les forces pro-régime. Les ONG n’ont cependant pas abandonné ce qui ressemble de prime abord à une mission impossible, continuant à récolter des vêtements, des médicaments, de la nourriture et d’autres dons en nature: Comme nous le rappelle le site Konbini, Free Syria Lyon est l’une des ONG à envoyer ces convois en Syrie par container, aux camps de réfugiés ainsi qu’à la périphérie accessible d’Alep. Bien qu’ils ne puissent atteindre le cœur de la ville, ils aident des populations dans l’extrême besoin qui vivent une situation inimaginable.

Soutenir les hôpitaux

Sous les bombardements et les atrocités qui règnent en Syrie, le domaine médical a absolument besoin de soutien: L’Union des organisations de secours et de soins médicaux (UOSSM) réunit une quinzaine d’associations syriennes, basées à l’étranger, a lancé une campagne exceptionnelle de collecte de fonds pour Alep. Selon les casques blancs sur place, un hôpital est ciblé toutes les 17 heures, ainsi que le souligne également le site «Konbini»: les dons sont absolument nécessaires pour l’accès aux médicaments d’urgence, le remplacement des équipements détruits et à soutenir les médecins qui chaque jour risquent leur vie.

Aider les réfugiés en Europe

Hormis les signatures et les dons, il nous est possible d’agir de façon plus directe et plus concrète. Car n’oublions pas que de nombreux réfugiés syriens se trouvent juste à côté de chez nous. Des collectes de vêtements et de nourriture sont régulièrement organisées. Afin d’apporter notre aide et de savoir comment s’y prendre, on se tourne par exemple vers Amnesty International, la Croix-Rouge, ou l’Organisation Suisse d’aide aux réfugiés (OSAR.)

Penser aux animaux

Les animaux d’Alep sont également victimes de l’horreur qui y sévit. Ainsi, la fondation 30 millions d’Amis soutient L’ONG Syria Charity, dont un membre tente d’aider les chats et les chiens de la ville, en plus des civils. Son refuge ayant été bombardé, il a besoin de soutien pour en construire un nouveau

Ces quelques actes, même minimes, peuvent faire une différence, à condition que nous nous y mettions tous. Alors à vos claviers, à vos téléphones, à vos portefeuilles. #PrayforAleppo.


A lire aussi:
Alep qui crie à l'aide: le billet émouvant de Nicole Ferroni
Le poignant discours d'Angelina Jolie pour dénoncer le sort des réfugiés syriens
Katherine Davies a marché 1000km pour les Syriens

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.