Femina Logo

Merci, Marie!

«À quand le bébé?»: EnjoyPhoenix, lasse de l'injonction à devenir mère

Enjoyphoenix coup de gueule lassee injonction devenir mere

«Une femme n’est pas une poulinière, a martelé la jeune femme sur Instagram. Elle à le droit de ne pas vouloir d’enfant. Une femme peut ne pas avoir d’instinct maternel, elle peut faire ce qu’elle veut avec son corps, sa carrière, ses envies, sa vie. Une femme n’est pas plus à sa place en étant mère.»

© Getty Images

Lorsque Marie Lopez propose à ses 5 millions d'abonnés d'échanger avec elle sur Instagram, ou que ces derniers commentent les posts de leur idole, les curiosités se cristallisent sous la forme d'une simple question: «Prévois-tu d'avoir un bébé, bientôt?» La demande en elle-même n'a rien de malveillant. En revanche, son accumulation reflète une forme de pression que Marie, à l'instar d'un grand nombre de femmes, ne parvient plus à supporter.

Depuis que la reine de YouTube s'est installée en Belgique, aux côtés de son amoureux, le DJ et compositeur Henri PFR, sa communauté semble d'autant plus friande de confidences. Lassée d'être constamment confrontée aux mêmes questions, la jeune femme a décidé d'interrompre les spéculations une bonne fois pour toutes: le 16 septembre 2020, elle rédigeait un long texte, publié sur son compte Instagram, afin de dénoncer l'injonction pesant sur les femmes en âge de procréer.

«Tout le monde ne souhaite pas avoir des enfants, résume-t-elle. C’est un choix, pas une obligation.»

Constatant la pression grandissante, malheureusement intégrée au package de son vingt-cinquième anniversaire (fêté en mars 2020), EnjoyPhoenix tient à rappeler que la maternité ne représente pas un rêve absolu pour tout le monde: «Une femme n’est pas une poulinière, a-t-elle martelé. Elle à le droit de ne pas vouloir d’enfant. Une femme peut ne pas avoir d’instinct maternel, elle peut faire ce qu’elle veut avec son corps, sa carrière, ses envies, sa vie. Une femme n’est pas plus à sa place en étant mère.»

«Tout le monde ne peut pas avoir d'enfant...»

À ces points s'ajoute le regrettant constat qu'aujourd'hui, dans l'univers étrange des réseaux sociaux, les enfants se transforment parfois en arguments business: «De plus en plus de personnes exploitent leurs grossesses et leurs enfants pour [accroître] le buzz et les partenariats, poursuit Marie Lopez. Un enfant n’est pas un accessoire de mode ou une machine à fric.»

Par ailleurs, la jeune femme souligne également que ce genre de question peut s'avérer blessante, surtout lorsqu'on ne connaît pas le contexte de vie de la personne concernée: «Tout le monde ne PEUT PAS avoir d’enfants, déplore-t-elle. Vous ne savez pas si la personne est en capacité physique de concevoir, peut être même qu’elle essaye depuis des années en vain».

Bref, Marie Lopez prie donc sa communauté de changer de disque, puisqu'elle a choisi de se concentrer sur sa carrière, pour le moment. Peut-être qu'un jour, nous vivrons dans un monde qui n'obligera pas une femme de 25 ans à se justifier de vouloir se focaliser sur elle-même, avant de songer à la maternité. En attendant, les abonnés d'EnjoyPhoenix n'ont pas tardé à applaudir ce coup de gueule, dont le contenu sincère a touché de nombreuses femmes.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Ellen vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E44: Des recettes du bonheur venues d'ailleurs

Dans vos écouteurs

E43: Comment recharger nos batteries d'ici Noël

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina