Femina Logo

Faire le point sur des choses importantes avec le sourire? Natoo et Imany savent le faire avec brio. Le temps d’une vidéo, elles n’ont pas hésité à rejoindre Juliette Tresanini et Maud Bettina-Marie, les deux humoristes de la chaîne YouTube «Parlons peu… Parlons Cul!». Au programme: l’endométriose, cette maladie gynécologique qui touche 1 femme sur 10 et qui, pourtant, reste très taboue. Il y a quelques jours, l’actrice Daisy Ridley publiait un post sur Instagram à ce propos.

Imany est très engagée dans cette démarche. Elle est en effet la première personnalité française à avoir osé dire qu’elle souffrait d’endométriose. «Au début, j’étais réticente à parler de moi, car c’est très intime, a-t-elle confié au magazine «Elle». Mais quand une maladie n’existe pas socialement, les médecins ne sont pas formés, les chercheurs ne sont pas financés, les laboratoires ne cherchent pas de traitement.» Associée à la comédienne Julie Gayet et à la gynécologue Chrysoula Zacharopoulou (que l’on voit également dans la vidéo), elle a lancé une campagne sur l’endométriose.

Recherche de témoignages

Vous souffrez d’endométriose et vous aimeriez raconter votre histoire? Votre témoignage (anonyme si vous le souhaitez) nous intéresse. Écrivez-nous à: femina.web@femina.ch.


A lire aussi:
Daisy Ridley brise le tabou de l'endométriose
Qu'est-ce que l'endométriose?
Vidéo: les plus belles demandes en mariage... selon Natoo

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Podcasts

Dans vos écouteurs

Episode spécial: Interview d'été avec Juliane et Ellen

Dans vos écouteurs

E37: Mieux comprendre et gérer l'hypochondrie

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina