Femina Logo

santé

Les tests de détection du cancer ovarien inutiles

Shutterstock 83 7cce3114110 w300
© DR

Ces examens, qui consistent en des analyses de sang pour traquer une substance liée à ce cancer et un scanner des ovaires, ne permettent pas de réduire la mortalité, a indiqué le groupe de travail des services de prévention américains (US Preventive Services Task Force) dans un communiqué publié lundi soir sur son site internet, ainsi que dans les Annales de médecine interne.

De plus, ces procédures provoquent de nombreux faux positifs conduisant à des interventions chirurgicales inutiles avec un taux élevé de complications, ont-ils ajouté. "Il n'existe aucune méthode efficace de dépistage du cancer ovarien permettant de réduire la mortalité", a affirmé le Dr Virginia Moyer, la présidente de ce groupe de travail. "En fait, une proportion élevée de femmes qui subissent ces examens ont des faux positifs et peuvent de ce fait souffrir de complications inutiles telles qu'une intervention chirurgicale lourde", a-t-elle ajouté.

Ces recommandations concernent des femmes sans aucun symptôme de cancer ovarien et qui ne sont pas porteuses de certaines mutations génétiques, telles que celles des gènes BRCA1 et BRCA2 qui accroissent le risque de la maladie.

D'autres associations médicales américaines font déjà les mêmes recommandations que celles du groupe de travail fédéral, comme l'association américaine contre le cancer (American Cancer Society) ou le groupement américain des gynécologues (American Congress of Obstetricians and Gynecologists).

L'US Preventive Task Force, un groupe de seize médecins spécialistes indépendants nommés par le gouvernement fédéral, avait déjà conclu à l'inutilité d'un test de dépistage du cancer de la prostate dit P.S.A, un dosage sanguin pour les hommes, et à une mammographie de routine chez les femmes de moins de 50 ans pour déceler d'éventuelles tumeurs cancéreuses du sein.

Si les recommandations concernant les tests de détection du cancer ovarien font l'objet d'un large consensus dans la communauté médicale, il n'en est pas de même pour la prostate et les mammographies, qui restent l'objet de controverses.

Le cancer de l'ovaire est assez rare avec 22 200 nouveaux cas par an aux Etats-Unis et 15 500 décès.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E10: Devenir plus optimiste pour vaincre les pensées négatives

Un train annulé, une dispute, une gaffe (monumentale) en pleine réunion: il n'est pas toujours facile d'éviter que les imprévus du quotidien ne gâchent notre journée. Pourtant, il est totalement possible de choisir tous les matins d'être de bonne humeur et ainsi mieux rebondir face aux obstacles de la vie. La psychologue Brigitte Favre nous aide à reprendre le contrôle, pour remplacer les soupirs par les fous rires.

Dans vos écouteurs

E9: Apprendre à se ressourcer pour éviter l'épuisement

Dans le rythme effréné que nous impose l'année 2019, il est de plus en plus facile de s'oublier... De la méditation à la culpabilité, en passant par le courage de dire «non», cet épisode aborde les obstacles mentaux au repos, ainsi que des manières de ralentir le rythme, le temps de reprendre pied et de respirer un bon coup.

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.