Femina Logo

santé

Endométriose: une nouvelle campagne réunit Julie Gayet et Anna Mouglalis

Endométriose: une nouvelle campagne réunit Julie Gayet et Anna Mouglalis
© DR

Sensibiliser le public et les professionnels de la santé au sujet de l’endométriose, tel est le but de l’association Info-Endométriose. Et même si la maladie touche 10 à 20% des femmes en âge de procréer, elle reste malheureusement encore taboue. Car liée aux règles, aux douleurs cachées, aux problèmes féminins que l’on préfère ignorer.

Non, avoir mal n'est pas normal

Pour sa nouvelle campagne de sensibilisation, l’association a réalisé 6 portraits de femmes qui racontent leur rapport à la maladie. Inspirés par des témoignages réels, ils sont incarnés par Julie Gayet, Coline Beal, Léonie Simaga, Yannick Choirat, Camille Chamoux et Anna Mouglalis. Le but? «Mettre en lumière les conséquences intimes, sociales et professionnelles de l’endométriose», comme l’explique le compte Instagram d’Info-Endométriose.

«Endosphère», le court-métrage bouleversant sur l’endométriose

Le premier épisode raconte l’histoire de Sacha, campée par Julie Gayet:

«J’ai eu mes règles à 11 ans, avec des douleurs de ventre terribles, à ne plus pouvoir me lever.»

Elle se plaint envers son gynécologue qui se contente de lui dire qu’il est «normal» d’avoir mal lorsque l’on a ses règles. À 19 ans, après avoir dû se faire opérer d’urgence, elle apprend qu’elle souffre d’endométriose et qu’avoir des enfants va être compliqué pour elle…

Une marche mondiale le 30 mars 2019

Les capsules vidéos seront diffusées chaque jour à partir du lundi 4 mars 2019, à l’occasion de la semaine européenne de prévention sur l’endométriose. Le samedi 30 mars 2019, une marche mondiale se déroulera. Retrouvez davantage d’informations à ce sujet sur la page Facebook S-Endo.

Emotion: en larmes, Laetitia Milot rappelle que son combat contre l'endométriose continue

Podcasts

DANS VOS ÉCOUTEURS

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

DANS VOS ÉCOUTEURS

E5: Adopter le rythme sportif qui nous convient pour booster notre forme

Ne pas faire de sport pendant 3 semaines ou préférer trois mini-séances de 10 minutes plutôt qu'un cours complet, ce n'est PAS GRAVE: et c'est une coach qui nous le dit! (Adios, culpabilité!)

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.