Femina Logo

Pratiqué à travers le monde depuis 4000 ans, le thermalisme est aujourd’hui reconnu comme une alternative aux traitements thérapeutiques classiques. Et se révèle très efficace dans certaines pathologies telles que dermatoses, allergies, asthme, dysfonctionnements métaboliques et locomoteurs, maladies circulatoires, troubles hormonaux, problèmes de poids… Chaque station a ses spécificités. Ainsi, si Vals est parfaite pour un ressourcement psychique, les eaux d’Ovronnaz soulagent, elles, des problèmes de type rhumatismal. Comment faire le bon choix? Survol de quelques sources minérales reconnues en Suisse romande

Lavey-les Bains (VD)

Bénéficiant d’une eau «sulfureuse, fluorée et borique avec une teneur légèrement élevée en iode» provenant de sources dont la température oscille entre 62 et 70 degré, soit les plus chaudes de Suisse, Lavey est réputée pour soigner des problèmes de peau (cicatrisation), des maladies rhumatismales, arthrose, rhumatisme inflammatoire chronique et polyarthrite rhumatoïde), ainsi que des maux de dos, atteintes neurologiques ou fibromyalgie.

Les traitements proposés: Des massages manuels, des hydromassages, des bains de vapeur, des enveloppements divers, de l’électrothérapie, de l’aquagym ou de la douche filiforme (utilisée sur les grands brûlés, après une évaluation médicale)

Infos: www.lavey-les-bains.ch/fr

Yverdon-les-Bains (VD)

Avec son eau sulfureuse, le centre yverdonnois est indiqué pour des affections rhumatismales et neurologiques (après un accident vasculaire cérébral, par exemple), les séquelles de chirurgie osseuse ou la traumatologie du sport ainsi que pour les maladies des voies respiratoires.

Les traitements proposés: De la kinésithérapie à sec, de la rééducation respiratoire, de la thermothérapie, des massages, de l’hydrothérapie passive (par jet-massage en piscine), de l’hydro- kinésithérapie, de l’électrothérapie (par ultrasons, ondes courtes, courants antalgiques ou électrostimulation), des bains de vapeur.

Infos: www.cty.ch

Ovronnaz (VS)

Sulfatée, calcique, magnésienne et fluorée, l’eau d’Ovronnaz s’avère bénéfique pour lutter contre les maladies métaboliques de l’appareil locomoteur et les troubles circulatoires d’origine fonctionnelle, nerveuse ou multifactorielle.

Les traitements proposés: Des hydromassages, de l’aquagym collective et individuelle, des bains de vapeur, de l’ostéopathie ou des fangos (la boue de fango est appliquée comme complément à des massages ou à une physiothérapie). Egalement au menu, des cures «minceur» comprenant des séances d’aquagym et de balnéothérapies sont également proposée.

Infos: www.thermalp.ch

Saillon (VS)

Connue des Romains, la source de Saillon, par sa composition iodée, sulfatée, calcique, magnésienne et bicarbonatée, est recommandée en cas d’inflammations musculaires, de stress, de tensions nerveuses ou encore de problèmes d’articulations.

Les traitements proposés: Des massages subaquatiques, des bains de vapeur, des massages classiques, de l’électrothérapie, de la gymnastique médicale en piscine thermale, des enveloppements, de la sophrologie et une «école du dos».

Infos: www.bainsdesaillon.ch

Loèche-les-Bains (VS)

Dotée de plusieurs établissements – dont le Centre de réhabilitation RZL, Les Sources des Alpes, Leukerbad SA ou encore Alpentherme - Loèche jouit d’une eau thermale riche en sulfate de calcium (c’est-à-dire du gypse). Jaillissant à une température allant jusqu’à 51 degrés, elle soulage les affections rhumatologiques et neurologiques et a des effets diurétiques et laxatifs.

Les traitements proposés: Des massages, des enveloppements, de l’hydrothérapie et des douches sous-marines. En outre, certains centres proposent des programmes de gestion du poids et de problèmes de ménopause.

Infos: www.leukerbad.ch/bainsthermaux/index.php

A savoir avant de partir

  • L’appellation «bains thermaux» implique que l’eau, à sa source, présente une température constante de plus de 20 degré et sa contenance en sels minéraux et en oligo-éléments lui confère des qualités thérapeutiques reconnues par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP).
  • Les séjours thermaux, d’une durée idéale de 18 jours au moins, font appel à des techniques essentiellement réparties en trois grands groupes: les cures «boissons», les bains et douches et les soins à la vapeur. Ces différentes méthodes sont appliquées en fonction des besoins.
  • Sur ordonnance médicale, et sous condition, l’assurance de base rembourse 10 francs par jour pendant 21 jours au maximum durant la même année civile. L’ensemble des traitements médicaux effectués durant la cure, de même que les séances de physiothérapie ou d’autres thérapies prescrites par un médecin sont normalement pris en charge. Les frais de séjour ne sont en revanche pas couverts. Certaines complémentaires donnant droit à des prestations particulières, renseignez-vous auprès de votre caisse.

3 exercices à faire dans l’eau

1. Pour la taille, les hanches et les jambes

Dans le petit bain, tenez-vous au bord du bassin avec une main.
En restant bien droite, levez 15 fois votre jambe alternativement latéralement, devant puis derrière.
Ensuite, tournez-vous et répétez les 3 séries de 15 avec l’autre gambette.

2. Pour se muscler le ventre
Assise sur une marche, ou sur un banc d’eau, jambes serrées l’une contre l’autre, faites 30 battements, abdos contractés.
Récupérez 30 secondes et refaites une série.

3. Pour des jambes légères

Allez dans le petit bain et, dans l’eau jusqu’à mi-cuisses, alternez 1 minute de course, 1 minute de marche, en levant bien les genoux.
A répéter entre 10 et 15 minutes.

(illustrations: Sylvie Pinsonneaux/Comillus)

Sylvaine vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.