Femina Logo

cuisine

La granita, la boisson de l'été venue de Sicile

Getty Images 131249639

Un peu de sucre, de l'eau et des fruits: la granita, c'est simple et succulent à la fois.

© Getty images

Laissez tomber smoothies et autres détox waters. «La» boisson de l’été, rafraîchissante à souhait et goûtue comme pas deux, c’est la granita. Ou granité pour les francophiles extrémistes. Des fruits (ou des légumes, du café, des herbes, selon ses affinités), un peu d’eau et du sucre, un passage au congélateur, et c’est fait. Le tout garanti sans sorbetière, ni manipulations fastidieuses. Il suffit de faire un sirop, d’y ajouter ses ingrédients préférés mixés, de laisser le tout se solidifier au froid, puis de passer brièvement la préparation au blender, jusqu’à obtenir la texture désirée, quelque part entre sorbet et jus dense.

Direction Sicile

Vous associez encore la granita à ce liquide hypersucré, fluorescent (et suspect) brassé non-stop dans des distributeurs aux fêtes foraines? Il suffit parfois de changer le nom d’un produit pour lui offrir une nouvelle jeunesse: cette spécialité ne manque pas à la règle.

Berne, Lugano, Schaffhouse, Lucerne ou Sion: on part en vacances chez vous

Si les plus puristes se jetteront donc dare-dare sur la granita siciliana à l’amande, le petit-déjeuner traditionnel de l’île italienne (voir le documentaire Chef’s Table dédié à Corrado Assenza, sur Netflix), les plus audacieux pousseront le vice jusqu’au wine slushy: on ajoute à la recette de base un peu de vin, idéalement blanc ou rosé, afin de créer un cocktail visuellement appétissant (et un chouia plus original que le sempiternel Aperol Spritz).

Et si vous ne faites jamais rien comme tout le monde, il vous faudra opter pour le kakigori, déclinaison nippone et hautement sophistiquée. Ici, le produit n’est pas mixé, mais coupé en très fins copeaux, donnant vraiment l’impression de manger de la neige.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.