Femina Logo

Certaines d’entre elles ont participé au livre Femmes de cœur et d’épices paru l’an dernier aux Editions G d’Encre. Un délicieux ouvrage de recettes et d’histoires du monde réalisé dans le cadre de l’association RECIF (Rencontres, Echanges, Centre interculturel pour femmes immigrées et suisses) à La Chaux-de-Fonds. Depuis, le livre a fait son chemin. Plus de 4500 exemplaires vendus! Un véritable best-seller. Les femmes de «Cœur et d’épices» sont désormais sollicitées un peu partout dans le canton de Neuchâtel pour faire goûter leurs délices. Nous leur avons demandé de préparer leurs biscuits de Noël pour vous. Trois d’entre elles ont répondu présent: Isabelle, Luz Stella et Dora. Saba et Mercedes, actives au sein de RECIF, se sont jointes à elles. A vos spatules pour un tour du monde tout en douceur.

Pour les gourmets curieux, RECIF organise dès janvier des repas découverte à Neuchâtel le dernier mercredi du mois sur inscription. Renseignements au 032 730 33 50 ou sur www.recifNE.ch

Saba d’Erythrée, 37 ans, travaille pour une entreprise de nettoyage

«Noël, pour moi, c’est comme le soleil. J’achète les cadeaux pour les enfants, les mets sous le sapin. Je me sens très heureuse, et la curiosité des petits est jouissive. J’adore préparer des biscuits et décorer l’arbre de Noël.» Souvenirs liés à ce biscuit: «C’était une grande fête dans mon pays. Toute la famille les préparait, la maman, les sœurs et les frères.»

Dora du Cameroun, 38 ans, étudie la littérature

«Noël, pour moi, c’est d’abord le Christ parmi les hommes que je vois à travers le visage de mon prochain. Ce jour-là, ma maison est prête à accueillir un invité de dernière minute. Au Cameroun, on offre cela à Noël, son hospitalité et sa cuisine.» Souvenirs liés à ce biscuit: «Le partage, la simplicité, la vie dans sa plénitude. On les confectionnait avec des familles du voisinage, dans l’effervescence. Les enfants les distribuaient en chantant et en recevaient en retour. C’était simple, mais ô combien beau.»

Mercedes d’Espagne, 60 ans, employée de commerce

«Noël, pour moi, c’est l’occasion de recevoir les membres de la famille que l’on ne rencontre que rarement et de faire des repas traditionnels.» Souvenirs liés à ce biscuit: «Ce sont des biscuits typiques de Noël que l’on trouve dans toutes les boulangeries en Espagne. Cela évoque des souvenirs d’enfance avec mon frère. Nous les faisions cuire à la boulangerie car nous n’avions pas de four.»

Isabelle de Suisse mais brésilienne par son mari, 48 ans, Active dans le bénévolat

«Noël, pour moi, en Suisse, c’est le froid, le feu dans la cheminée, le repas familial . Au Brésil, c’est le soleil, la plage et aussi le repas de Noël en famille, mais dans le jardin avec des palmiers en guise de sapins!» Souvenirs liés à ce biscuit: «Mon premier voyage au Brésil, il y a vingt-trois ans. Je les ai préparés la première fois avec Sandra, ma belle-sœur brésilienne.»

Luz Stella de Colombie, 47 ans, maman, diplômée en hôtellerie et tourisme

«Noël, pour moi, c’est la joie, les retrouvailles avec de la bonne nourriture (recettes de grands-mères). C’est aussi la lumière qui annonce la venue du Christ au monde, lumière qui me guide tout au long de ma vie.» Souvenirs liés à ce biscuit: «Mes enfants, les rires dans la cuisine, la farine partout. On en faisait des centaines. Les petits ne voulaient jamais s’arrêter.»

Retrouvez leurs recettes

Francesca Palazzi, www.francescapalazzi.comFrancesca Palazzi, www.francescapalaz
1 / 4© DR
Francesca Palazzi, www.francescapalazzi.com
2 / 4© DR
Francesca Palazzi, www.francescapalazzi.com
3 / 4© DR
Francesca Palazzi, www.francescapalazzi.com
4 / 4© DR

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.