news société

    2017 sera l'année de la «fausse viande» aux États-Unis

    Les risques sur la santé et l'environnement liés à la consommation de viande rouge sont désormais fermement ancrés dans la conscience collective, et la fausse viande devrait continuer à s'imposer en 2017 aux États-Unis.

    Publié le 
    30 Novembre 2016
     par 
    Relaxnews

    C'est l'une des prédictions phare du cabinet de conseil new-yorkais Baum + Whiteman, publiée dans la dernière édition de son rapport sur les tendances en matière d'alimentation, de gastronomie et de restauration.

    Cette prévision se fonde sur une série d'évolutions récentes de la «fausse viande», créée pour aider les carnivores à se sevrer de viande rouge.

    À l'inverse des imitations végétariennes de plats emblématiques tels que le hamburger, qui ne ressemble souvent en rien à la viande véritable, des sociétés telles que Beyond Meat et Impossible Foods ont développé des steaks hachés à base végétale destinés à imiter l'aspect, l'odeur, le goût et même le bruit de la viande en train de griller.

    Un steak artificiel saignant

    Impossible Foods a par exemple créé un burger végétarien à partir de blé, d'huile de noix de coco et de protéine de pomme de terre, en y associant une substance dénommée léghémoglobine (une molécule très proche de l'hémoglobine, mais présente exclusivement dans le domaine végétal), qui lui permet d'approcher l'aspect et le goût d'un steak saignant.

    Ce steak de viande artificielle peut être commandé dans plusieurs restaurants aux États-Unis: à New York chez Momofuku Nishi, à San Francisco chez Cockscomb et Jardinière, et à Los Angeles chez Crossroads Kitchen.

    Beyond Meat produit également un hamburger végétal qui ressemble à la viande rouge, tant sur le plan visuel qu'au niveau du goût et de son comportement à la cuisson. Ce produit est disponible dans les magasins de la chaîne américaine de supermarchés bio Whole Foods.

    Il faut également s'attendre à ce que les restaurateurs fassent preuve de créativité avec leurs plats sans viande. Par exemple, le restaurant new-yorkais Ladybird propose à son menu une assiette de charcuterie végétale où saucissons, jambons et terrines sont remplacés par de la carotte ou de la betterave fumée, du pâté de champignon, du chorizo de betterave, du fromage affiné et de la compote de figue.

    Des «boucheries» végétales ouvrent également et proposent leurs imitations de salami, de saucisse, de boulettes de viande, de rosbif ou encore de travers de porc.


    A lire aussi:
    Faut-il bannir la viande de nos assiettes?
    15 recettes de burger végétariens

    Manger végétarien serait bon pour la tension

     

    A lire également
    Chaque semaine, Sonia Arnal, la rédactrice en chef de Femina, croque dans son édito le quotidien avec humour et ironie.
    O
    Les applis de rencontre auraient tué le romantisme, seraient envahies par les hommes... on fait le point sur les mythes et vérités de l'amour online.
    O