famille

    Eric Zemmour s’attaque aux mères célibataires

    Le nouveau combat du polémiste français: les familles monoparentales.

    Publié le 
    18 Août 2015
     par 
    Muriel Risse

    Edit (19.08.2015): La page Facebook que nous citons dans cet article n'est pas authentifiée. Comme nos collègues de «7sur7», nous avons pensé qu'il s'agissait des paroles directement retranscrites d'Eric Zemmour. Ce fait ne semble pas avéré. Nous ne manquerons pas de vous tenir informés si le véritable écrivain se prononce sur le sujet des familles monoparentales. Toutes nos excuses aux personnes concernées.

     

    Après s’être engagé contre l’immigration, les féministes et les homosexuels, Eric Zemmour s’est trouvé une nouvelle cible: les mères célibataires. Sur sa page Facebook, il écrit: «Il faut, je crois, avoir une action contre cyclique (sic) des familles monoparentales, il faut trouver un moyen financier, social, ou autre, de limiter les familles monoparentales.» Il va jusqu’à assimiler ces dernières à une «plaie».

    Sa solution pour en venir à bout? Copier les Etats-Unis. «Avec Bush, on a supprimé certaines allocations aux mères seules, et bien on a constaté une recrudescence de la conjugalité.» L’écrivain poursuit en affirmant qu’il n’est «pas normal que l’état remplace le père, c’est ça qu’on fait depuis 20 ans». Il complète sa pensée dans un autre post: «Ces femmes seules ont simplement remplacé la domination de leur mari par leur dépendance aux aides de l’Etat.» #MoyenÂge

    Le courage des mères célibataires

    «Complètement taré», «crétin», «débile», «totalement idiot»: la rédaction de Femina est sous le choc. On croyait qu’Eric Zemmour avait touché le fond, la preuve en est qu’il continue encore et toujours de creuser (oui, on rêve de l’assommer avec sa foutue pelle). Le combat de cet affreux personnage est donc de rendre encore plus faible une frange de la population déjà précarisée. Une étude réalisée par l’Université de Berne est arrivée à la conclusion que la pauvreté touche quatre fois plus les familles monoparentales que celles composées de deux adultes et deux enfants. S’attaquer aux plus fragiles? Courageux, Eric!

    Des mères célibataires, nous en connaissons toutes et tous. Et leur quotidien semble à des années-lumière de celui décrit par Zemmour. Loin de se la couler douce grâce aux aides étatiques, l’écrasante majorité d’entre elles trime du matin au soir pour parvenir à joindre les deux bouts. «Les mères seules ont une capacité de travail supérieure à la moyenne, expliquait Hugo Fasel, directeur de Caritas, en juin 2015. Elles travaillent plus pour gagner leur vie, elles ne peuvent compter que sur elles-mêmes pour gérer leur ménage et subvenir aux besoins familiaux.»

    Les internautes se déchaînent

    Avec cette nouvelle proposition choc visant à faire, une fois de plus, parler de lui, Eric Zemmour est indécent. Ses followers sont d’ailleurs nombreux à avoir vivement réagi sur sa page Facebook. «Je suis 100% d’accord avec vous sur beaucoup de sujet, mais pas celui-là, écrit Isabelle. Pour moi être seule depuis 12 ans avec mes deux enfants n’est pas un choix mais une fatalité due au décès de leur papa.» «Votre commentaire est misogyne et généraliste», avance Caroline. «C’est mieux que les mères restent en couple juste pour l’argent, qu’elles soient des p**** au foyer, à l’ancienne. Wahou!», note Céline. «Si les femmes seules ont fait ce choix, ce n’est pas pour le plaisir de toucher des allocs, témoigne Madeleine. La séparation avec le père de ses enfants est un choix douloureux.»

     

     

     

     

     

     

     

     

    A lire également
    femme qui tient une pancarte
    Suite à une publicité, Isis Wenger a été victime de sexisme. Elle a alors créé le hashtag #ILookLikeAnEngineer.
    O
    Sexisme dans les entretiens d'embauche, selon Thomas Mansfield
    Petit passage en revue des questions les plus sexistes entendues durant un entretien...
    O
    Voyage
    Vous aspirez davantage à des vacances plus green, sans (trop) de traînées de kérosène pour y arriver? Cette sélection de lieux est faite pour v(n)ous.
    O
    Cuisine
    Dans les Grisons, une ferme salmonicole durable offre un poisson de qualité qui se retrouve sur la table des restaurants.
    O
    Cuisine
    «Est-ce que cette branche de céleri m'apporte de la joie..?»
    O