Femina Logo

Une Suissesse à Londres. Ce pourrait être le titre d’un guide de voyage ou d’un essai sur le climat. C’est juste le quotidien de Veronica Dall’Antonia depuis le mois d’avril 2007. «Avant de m’établir ici, je travaillais à Lausanne, explique-t-elle. Mais je suis Luganaise. J’y ai grandi et y ai fait mes études en dessin textile et communication visuelle. J’ai toujours voulu voyager, m’établir à Londres, au Japon, aux Etats-Unis. Je pense que Londres, c’est bien quand tu es jeune. J’y habite depuis plus de quatre ans maintenant, et j’ai choisi de m’installer dans East London pour son côté artiste, créatif.»

East London… C’est la région de la capitale qui explose en ce moment. Tantôt bobo, tantôt snob, tantôt crade, tantôt élégante, tantôt anglaise, tantôt musulmane, elle se transforme vite. Et le tempo s’est encore accéléré depuis que Londres prépare ses Jeux olympiques à East London précisément (en 2012): «Grâce aux JO, les infrastructures proches de mon domicile s’améliorent, reconnaît Veronica. Avant les travaux, les rues, les routes et les infrastructures n’étaient pas entretenus. Mais les rénovations et transformations ont un impact direct sur l’esprit du quartier.» La jeune femme de 31 ans se promène entre Old Street, Brick Lane, Hackney, Clapton, Shoreditch, Aldgate, Stratford et Stoke Newington comme dans un village. Elle fait tout à pied et à vélo et prend le bus à deux étages pour les trajets plus longs. Pour travailler, elle a investi une pièce de la maison. «J’habite avec mon ami, Adam, et nous sommes en train de rénover une maison typique sur plusieurs étages. C’est le chantier en ce moment.» Mais son espace de blancheur et de lumière a été un des premiers à être terminés. C’est son lieu de travail après tout. Et tout y est scrupuleusement bien rangé, joliment arrangé, épuré.

Adam, lui, se rend chaque matin à Carnary Warf où il travaille comme programmateur en informatique pour la Barclays. Le couple est représentatif des nouveaux habitants de la région: jeunes, avec juste ce qu’il faut d’argent pour acheter une maison délabrée à retaper avec soin, désireux de se déplacer à vélo, heureux de pouvoir échapper aux heures de pointe dans les transports, ayant un rythme de vie assez simple. Et le quartier se ressent de toute cette agitation, poussant plus à l’est et plus au nord les plus démunis tout en donnant un côté branchouille à l’ensemble. «Oui, ici, ça bouge tout le temps! C’est stimulant et excitant. Au début en tout cas. Il m’a fallu un an pour me sentir à l’aise. Surtout, il y a un véritable fossé entre la working class et la middle class . Au point que, parfois, j’ai le sentiment de vivre dans un livre de Charles Dickens. Mais de nouveaux lieux très snobs ouvrent un peu partout. Alors, certaines personnes ont surnommé la rue où je vais le plus souvent (Stoke Newington Church Street), la rue des Yummi Mummies.» Entendez par là des jeunes mamans à croquer qui prennent le thé l’après-midi dans les cafés et achètent des objets très chers et très designs à leur bébé. Et lorsqu’elles s’habillent, e lles se rendent dans des boutiques que l’on trouve seulement dans cette rue, pas ailleurs dans Londres. Une nouvelle classe qui fait à la fois rire et grincer des dents Veronica. Elle se reconnaît volontiers dans son quartier pour tout ce qu’il apporte de tolérance, le contact permanent avec différentes catégories sociales y contribuant largement. Mais, bientôt, il ne sera plus possible d’y acheter un bien immobilier sans être riche et les logements sociaux feront tache dans le paysage. Bref, visite commentée d’une rue en transformation (voir ci-dessous) avec une guide attentionnée au charmant accent tessinois, à découvrir dans les pages suivantes.

www.veronicadallantonia.com

1. Clissold Park

C’est le parc préféré de Veronica. Très grand, il accueille une place de jeu immense, un étang à canards, une pataugeoire magnifique, un skate parc, et des marchands de glaces ambulants y font tinter leurs petites camionnettes.

2. Petit coin

Dans ce quartier de Londres, les cafés, sandwicheries, bar à thé portent volontiers des noms français. Celui-ci fait de succulentes pâtisseries et du pain dont la croûte craque sous la dent. «Mais du coup, il est beaucoup plus cher que le pain anglais», se désole Veronica.
193 Stoke Newington Church Street, Stoke Newington London, N16 OUL.

3. Le Parc

Juste à côté du Petit Coin, un magasin de vins, champagnes et quelques huiles de table très chères, des plats à l’emporter, etc. Une ambiance de Grande Epicerie parisienne, mais en miniature. Une adresse qui permet à Veronica de trouver des bons vins…
191 Stoke Newington Church Street, Stoke Newington London, N16 OU.

4. Tea Room’s

C’est l’endroit parfait pour déguster un Five O’Clock Tea. La déco et les services à thé sont dans le plus pur style anglais. Les pâtisseries délicieuses, les thés variés. L’ambiance mamans avec poussettes et bébés rend l’endroit très cosy. Et si vous craquez pour la tasse et la théière, vous pouvez les acheter.
153 -155 Stoke Newington Church Street, London N16 OUH.

5. The Fox Reformer

Un nom anglais sur le frontispice et une phrase française sur la vitrine: Spécialités de vins fins. En fait, il s’agit du meilleur gastropub de la rue. Le décor est classe, tout de bois patiné, la table y est élégamment dressée et, dans les assiettes, un beau mélange de cuisine anglaise et française est proposé par Robbie et Carol Richards. On s’y arrête plutôt le soir… A moins que le tournoi de backgammon du lundi vous tente ou le club de littérature.
176 Stoke Newington Church Street, Stoke Newington London, N16 OJL.

6. Homage

C’est une boutique de déco qui vient d’ouvrir. Un bijou de magasin où pièces chinées côtoient boutons de commode en porcelaine. Les grands meubles sont au sous-sol.
106 Stoke Newington Church Street London, N16 0LA.

7. The Daniel Defoe

Ce pub vient d’être rénové. On y chante, fort, on y mange, vite, et on y boit de l’Ale. «L’ambiance est très sympa. J’aime bien y aller», sourit Veronica.
102 Stoke Newington Church Street London, N16 0LA.

8. The Rroute 73 kids

Un magasin de jouets comme seuls les Anglais savent les faire. Les gadgets côtoient les cartes de vœux: «C’est ici que je vends les miennes», souligne Veronica. On y trouve des jeux en bois, des papiers cadeaux originaux, des petits objets rigolos. Une vraie boîte aux trésors que les enfants adorent!
92 Stoke Newington Church Street, Hackney, London, N16 0AP.

9. Abney park

C’est un cimetière qui sert de parc ou un parc à l’intérieur duquel on trouve des tombes. Lieu romantique et nostalgique, on déambule entre les pierres tombales en pensant à… Amy Winehouse. C’est là qu’elle a tourné son clip Back to Black.
Voir le clip

10. Whole foods market

Veronica adore cet endroit. Un magasin bio qu’elle fréquente beaucoup: «C’est cher, mais la qualité des produits y est excellente. J’ai aussi le sentiment d’y trouver des aliments sains. Du riz aux pâtes en passant par les cosmétiques, tout y est spécial et différent.» Le magasin a des stands de produits frais, mais aussi des couches-culottes lavables, des snacks sains et bios. On peut y acheter un en-cas et le manger dehors.
32-40 Stoke Newington Church Street London, UK N16 0LU.

11. Pictures & light

Un magasin subtil qui allie vieilles affiches, vieux meubles chinés et vaisselle ancienne, le tout dans une atmosphère à mi-chemin entre Prague et New York. «J’adore regarder la vitrine et me laisse inspirer», lance Veronica, admirative.
41 Stoke Newington Church Street London, N16 0NX

12. Il Bacio

Veronica est Tessinoise… Alors, les restos italiens, elle les choisit avec soin. Son préféré est loin de chez elle, au nord de Londres. Alors, de temps en temps, elle vient au Il Bacio (le baiser). «Leurs pizzas sont correctes.» A privilégier un soir où l’on ne veut pas prendre de risques culinaires.
61 Stoke Newington Church Street London, N16 0AR

13. Homa

L’endroit en jette! Recemment rénové, les travaux ont coûté plusieurs milliers de livres sterling. «Moi, je trouve que ce lieu est un peu prétentieux, note Veronica. Je n’y ai jamais mangé. Juste bu un café quelquefois. C’est vrai que c’est beau, mais cela ne colle pas vraiment avec l’ambiance du quartier conviviale et pas trop chic.» Reste qu’il y a beaucoup d’espace à l’intérieur, une petite terrasse extérieure et un service parfait.
71-73 Stoke Newington Church Street London, N16 0AS.

14. Rasa

On le remarque de loin avec sa vitrine toute rose. On sait aussi immédiatement qu’on entre dans un restaurant indien. Les spécialités du Kerala y sont servies, toutes végétariennes. Ce Rasa-là est aussi le tout premier d’une chaîne de Rasa qui ont ouvert un peu partout à Londres et en Angleterre. Un véritable incontournable de cette rue! «C’est très, très bon!» avoue Veronica.
55 Stoke Newington Church Street London, N16 OAR.

15. Stroll

C’est un magasin arc-en-ciel! On y trouve de tout, mais que du seconde main. «Les Londoniens disent pompeusement que c’est un magasin vintage, explique Veronica. En fait, c’est plutôt une friperie améliorée.»
111 Stoke Newington Church Street, Stoke Newington London, N16 0UD

16. Fat Cat café

C’est un café bio. On y mange de tout et «surtout des trucs bizarres, explique Veronica. Des falafels à la cannelle par exemple. Cela dit, les pâtisseries y sont délicieuses.» C’est souvent plein! Il faut donc patienter et venir au bon moment pour acheter du pain frais… hors de prix.
119 Stoke Newington Church Street, Stoke Newington London, N16 0UD

17. Lydia

Vous cherchez à manger un petit-déjeuner typiquement londonien dans la rue? Il faut aller chez Lydia. Ambiance anglaise garantie et premier repas de la journée qui tient l’estomac jusqu’à l’heure du thé.
123 Stoke Newington Church Street London, N16 0UH

18. Lucky Seven

Entrer dans ce magasin, c’est pénétrer dans la caverne d’Ali Baba des vinyles. Du sol au plafond, ce n’est qu’une ode aux vieux disques, aux comics originaux protégés par une fourre plastique, aux cassettes 60 et 90 minutes et aux livres ayant déjà vécu plusieurs vies.
127 Stoke Newington Church Street London, N16 0UH

19. The Parlour

Si vous voulez rencontrer Veronica, c’est au Parlour qu’il faut aller. Une petite échoppe qui sert des plats méditerranéens excellents. Et même s’il pleut, on peut profiter du petit jardin couvert à l’arrière. La commande se passe au comptoir. Et le choix est difficile entre les plats salés, les cup cake, les pains au chocolat comme en France. On peut y rester longtemps à bouquiner sans être ennuyé. «C’est mon lieu préféré dans la rue!» s’exclame Veronica.
167 Stoke Newington Church Street London, N16 0UL

20. Rose & crown

Ce pub est connu loin à la ronde. L’ambiance y est très jeune, mais c’est surtout sur le toit-terrasse qu’il faut aller. On a une jolie vue et on peut déguster une très bonne Ale.
199 Stoke Newington Church Street London, N16 9ES.

Michael Robert Williams Photography. www.michaelwilliams.co.uk
1 / 13© DR
Michael Robert Williams Photography. www.michaelwilliams.co.uk
2 / 13© DR
Michael Robert Williams Photography. www.michaelwilliams.co.uk
3 / 13© DR
Michael Robert Williams Photography. www.michaelwilliams.co.uk
4 / 13© DR
Michael Robert Williams Photography. www.michaelwilliams.co.uk
5 / 13© DR
Michael Robert Williams Photography. www.michaelwilliams.co.uk
6 / 13© DR
Michael Robert Williams Photography. www.michaelwilliams.co.uk
7 / 13© DR
Michael Robert Williams Photography. www.michaelwilliams.co.uk
8 / 13© DR
Michael Robert Williams Photography. www.michaelwilliams.co.uk
9 / 13© DR
Michael Robert Williams Photography. www.michaelwilliams.co.uk
10 / 13© DR
Michael Robert Williams Photography. www.michaelwilliams.co.uk
11 / 13© DR
Michael Robert Williams Photography. www.michaelwilliams.co.uk
12 / 13© DR
Michael Robert Williams Photography. www.michaelwilliams.co.uk
13 / 13© DR

Podcasts

Dans vos écouteurs

E16: Apprendre à se déconnecter pour se retrouver

Si vous n'osez même pas vous demander combien de temps vous consacrez au «scrolling» chaque jour, cet épisode est fait pour vous. Doux rappel pour les «smartphone-addicts», il nous encourage à prendre un pas de recul, en questionnant les raisons qui nous poussent à dégainer notre téléphone... pour reprendre l'habitude de lever les yeux!

Avec le soutien de Homegate

Dans vos écouteurs

E15: Comment soigner l'orthorexie, l'obsession de bien manger

En découvrant les centaines de recommandations, études et «régimes detox» dont nous bombarde la Toile, il n'est pas difficile de devenir légèrement parano, en pensant à son alimentation. Mais comment manger sainement, sans que cette envie ne vire à l'obsession ou nous dérobe toute notion de plaisir? Dans cet épisode, une diététicienne nous aide à identifier le trouble très moderne de l'orthorexie, à simplifier notre rapport à l'alimentation et surtout... à retrouver le bonheur de manger!

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.