Femina Logo

A découvrir

Les ruelles du centre

Niché au creux d’un bras de l’Adige, le centre historique se découvre à pied. Se perdre dans ses ruelles, entre ses vieilles pierres romaines et médiévales, ses murs rouges et roses est un vrai délice. Commencez par prendre un vrai café sur la piazza delle Erbe, histoire d’admirer tranquillement les magnifiques façades peintes. Installez-vous chez Filippini, par exemple, qui existe depuis 1901.Ensuite, direction la piazza dei Signori. Ici, l’architecture devient médiévale, tout en créneaux et briques rouges. La statue de Dante veille. Le poète a séjourné au Palazzo dei Scaligeri qui doit son nom, comme nombre d’endroits à Vérone, à la famille della Scala qui a gouverné la ville pendant cent vingt-cinq ans au XIIIe siècle. Pour une vue imprenable sur les toits, empruntez l’ascenseur qui vous emmène au sommet de la torre dei Lamberti.

Les plus belles églises

Entrez dans les églises – un billet à 6 euros vous donne accès aux quatre plus importantes du centre: S. Fermo, S. Zeno, chef-d’œuvre de l’architecture romane, S. Anastasia, qui abrite un Pisanello, et le Duomoavec ses belles colonnes de marbre rouge, spécialité de a région(www.chieseverona.it pour les horaires).

La maison de Giulietta

Allez chez la belle Juliette, via Cappello23.Suivez la foule, vous ne risquez pas de vous tromper d’adresse! Sa maison se visite du mardi au dimanche de 9 h à 19 h et le lundi de 13 h 30 à 19 h 30; le must est de vous faire photographier sur le fameux balcon… Un crochet chez Roméo, via Arche Scaligere 2 – le bâtiment est nettement plus austère –, s’impose également.

Pour changer de point de vue, filez au bord de l’Adige. Du Ponte Scaligero, la vue est sublime. Un escalier vous mène sur les berges que vous pourrez suivre sur quelques kilomètres.

Balades guidées

Via iPhone

Une application iPhone (VRN City Walks, à télécharger gratuitement en tapant «Verona» sur l’App Store)vous en propose une petite dizaine en anglais. Sur le site www.comune.verona.it, unclicsur«Veronaper… turisti» vous amène à la Verona Card. Ce sésame vous permet d’entrer dans la plupart des monuments, musées et églises pour 15euros (2 jours) ou 20 (5 jours) et vous suggère des itinéraires piétons.

Où dormir

Sympa

Hors période d’opéra ou de foires, vous trouverez facilement à vous loger. Une adresse sympa dans le centre historique: la Residenza Borsari. Vous avez le choix entre une chambre avec une immense salle de bains ou deux adorables petits appartements indépendants. Joliment décorés, chacun a son balcon. Vous êtes dans une rue piétonne et s’il fait beau, vous prendrez votre petit-déjeuner sur la terrasse. Le proprio, toujours partant pour vous offrir un café ou vous faire la causette, connaît la ville par coeur. Il est aussi pilote d’hélicoptère et peut vous organiser un vol au-dessus du lac de Garde.
Corso Porta Borsari 33.

Design

Plus impersonnel, l’Hôtel Milano, rénové, joue la carte du design. Il est à 50 mètres des arènes, les chambres y sont toutes petites, mais il dispose d’un parking (20 euros par jour, tout de même) typiquement véronais – à oublier si vous craignez de rayer votre carrosserie!

Et l’Opéra?

Pour l’émotion

La Villa in Canto organise des versions de chambre au Palazzo Camozzini, d’œuvres de Puccini, Verdi ou Bellini. Les chanteurs sont tout proches, simplement accompagnés au piano. Emotion garantie (via S. Salvatore Vecchio 6)… 50 euros par personne, buffet compris.

Plus classique, le Teatro Filarmonico prend le relais du festival qui se tient aux arènes l’été. A voir et à entendre cette fin d’année 2011, du Verdi–Rigoletto en novembre, et Falstaffen décembre.
www.arena.it

Sortir

Bars et restos charmants

Les meilleurs endroits où boire un verre sont la piazza delle Erbe, la piazza Braet les rives de l’Adige. Pour le coup d’oeil, montez au Re Teodorico, un bar-resto loungy sur l’esplanade du Castel S. Pietro, à 10minutes à pied du centre. Les cocktails y sont corrects et la vue est carrément sublime de la terrasse (Piazza LeCastel S. Pietro).

Pour manger, le Filippino reste une adresse sympa pour un repas léger. Toujours sur le pouce, mais avec un bon verre de Valpolicella et un décor typique en prime, l’Osteria del Bugiardo (Corsoporta Borsari 17a).

Plus chic, l’Antico Caffè Dante, derrière la statue du poète, propose une cuisine inventive – espadon, thon et rucola y rencontrent gingembre et truffe.

A ramener

Des vins et des chapeaux

Vous êtes au pays du Valpolicella, du Recioto et du Bardolino, profitez-en! Pour les spécialités à croquer, direction la Salumeria Albertini (39 corso S. Anastasia): derrière la vitrine vintage, des fromages locaux, des vins, de la charcuterie, des pâtes maison.

Enfin, le chapeau étant un accessoire incontournable cet hiver, arrêtez-vous chez Borsalino et sa petite boutique. Piazza delle Erbe 28a.

Y aller

Prenez le train. Comptez environ 160 Sfr. pour un aller-retour Lausanne-Vérone avec le demi-tarif CFF.

Si vous ne pouvez vous passer de votre voiture, évitez de rouler dans le centre historique: rues étroites, places de parc inexistantes, sens interdits et horaires de circulation kafkaïens font pester même les autochtones les plus amoureux de leur ville.

Getty Images
1 / 3© DR
Getty Images
2 / 3© DR
DR
3 / 3© DR

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.