Femina Logo

Il n’y a pas que le vin dans le Beaujolais… Cette région regorge de trésors qui valent le détour. A commencer par des paysages tout en douces ondulations, entre vignobles et collines. Et tandis que les gourmets passeront de cave en cave, les férus de nature s’évaderont dans les forêts de sapins du Haut Beaujolais. Les amateurs de vieilles pierres quant à eux, parcourront les villages pittoresques. Dégustations de vin, randonnées, flâneries ou visites culturelles, LES Beaujolais promettent ainsi un séjour riche en contrastes. Ponctué bien sûr de pauses gourmandes pour se régaler de l’une des nombreuses spécialités locales.

1. Le Pays des pierres dorées

Ne cherchez pas d’où lui vient son nom, vous comprendrez en voyant le soleil se refléter sur les murs des villages essaimés le long de la route des crêtes. De Villefranche à Marcy, celle-ci traverse de charmantes bourgades fortifiées. Prenez le temps d’admirer quelques-uns des nombreux châteaux de la région: Bagnols, Charnay, Theizé ou Jarnioux.

Villefranche-sur-Saône La capitale du Beaujolais est aussi l’une de ses principales portes d’entrée depuis la Suisse. Deux bonnes raisons d’aller admirer, derrières les façades commerçantes de la rue Nationale, les quelques cours intérieures et traboules de l’époque Renaissance. Ne manquez pas non plus de visiter l’Hôtel-Dieu et sa chapelle baroque, ou encore la Collégiale Notre-Dame des marais. A 10 km de là, le Prieuré clunisien de Salles-Arbuissonnas mérite également que l’on s’y attarde.
Office de tourisme: tél. +33 4 74 07 27 40, www.villefranche-beaujolais.fr

Oingt Ce ravissant village médiéval domine la vallée de l’Azergues. Ses ruelles accueillent de nombreuses échoppes d’artistes et artisans. Gravissez les marches de l’ancienne chapelle du château, avant d’emprunter le chemin de ronde pour vous rendre à la Tour Donjon. Depuis son sommet, par beau temps, on peut même apercevoir les Alpes.
Office de tourisme: tél. +33 4 74 60 26 16, www.tourismepierresdorees.com

2. La route des crus

Le vignoble du Beaujolais s’étend du sud de Mâcon aux portes de l’agglomération lyonnaise. Ici, le gamay est roi, même si certains vignerons cultivent également du chardonnay, commercialisé pour l’essentiel sous l’appellation Bourgogne blanc. Au départ de Saint-Amour, suivez l’itinéraire qui vous mènera vers les neuf autres crus (Juliénas, Chénas, Moulin-à-Vent, Fleurie, Chiroubles, Régnié, Morgon, Côte-de-Brouilly et Brouilly).

Le Hameau du vin Ce musée interactif revient sur 2000 ans d’histoire des métiers de la vigne, à travers plus de 3000 objets, un parcours autour des cinq sens et de nombreuses autres animations. Cet oenoparc imaginé par Georges Duboeuf, incontournable négociant de la région qui propose également, en fin de visite, une large sélection de crus locaux ou provenant d’autres vignobles français.
La Gare, Romanèche-Thorins, tél.+33 3 85 35 22 22, www.hameauduvin.com (entrée adulte: 19 euros).

L’Huilerie Beaujolaise Noix, noisette, pistache, mais aussi sésame grillé, amande douce ou encore arachide: les huiles vierges artisanales de Jean-Marc Montegoterro sont plébiscitées par les plus grands chefs. Fabriquées dans son moulin de Beaujeu, elles y sont également commercialisées. Ne manquez pas l’occasion de les déguster… à la cuiller!
Rue des Echarmeaux 29, Beaujeu, tél.+33 4 74 69 28 06.

3. Le cœur du Beaujolais… vert

Changement de décor à l’extrémité ouest de la région où les sapins règnent en maîtres. De Tarare à Monsols, l’élevage a aujourd’hui remplacé les fabriques de textiles, et de nombreux producteurs ouvrent les portes de leurs fermes pour y faire déguster les produits du terroir. Mais c’est surtout la destination rêvée pour ceux qui sont en quête d’authenticité.

Le mont Saint-Rigaud Situé à 1012 m d’altitude sur la commune de Monsols, le toit du Rhône est accessible en voiture à moins d’un kilomètre du sommet, la dernière partie de la montée s’effectuant forcément à pied. Une occasion de se désaltérer à la «Fontaine sacrée» et de découvrir ses vertus légendaires. Une tour d’observation permet aux plus courageux d’admirer la vue à 360 degrés.

Le Lac des sapins 115 hectares de prairies et de forêts dédiés aux activités au grand air: randonnées, balades à vélo, équitation, parcours dans les arbres, mais aussi pêche, voile ou aviron, il y en a pour tous les goûts. Sans oublier, durant l’été, la plus grande baignade biologique d’Europe, dans un bassin de 8000 m2 filtré naturellement.
Cublize, tél. +33 4 74 89 58 03, www.lacdessapins.fr

1 / 7

Oingt.

© Getty Images/Hemis.fr RM
2 / 7

Villefranche-sur-Saône.

© DR
3 / 7

La route des crus.

© istockphoto
4 / 7

L'huile du Beaujolais.

© Zoé Jobin
5 / 7

La tour du mont Saint-Rigaud.

© DR
6 / 7

Le Lac des sapins.

© Frilet Patrick/hemis.fr
7 / 7

Le Lac des sapins.

© Frilet Patrick/hemis.fr

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.