Femina Logo

Champagne!

Tourisme durable: la Suisse décroche la première place

Tourisme durable: la Suisse décroche la première place

Vue à couper le souffle depuis la région pédestre d'Aletschwald sur le grand glacier d'Aletsch.

© Switzerland Tourism/Swiss Image/A. Gerth

Le World Economic Forum a publié son rapport annuel sur la compétitivité mondiale au niveau du tourisme et des voyages. Le rang de la Suisse reste inchangé depuis l’année dernière: notre pays occupe le dixième, derrière l’Espagne, la France, l’Allemagne, le Japon, les États-Unis, la Grande-Bretagne, l’Australie, l’Italie et le Canada. De nombreux paramètres sont pris en compte pour déterminer ce classement, tels que la sécurité, l’hygiène, les infrastructures ou le respect des ressources naturelles. Le top 10 reste pratiquement inchangé depuis l’année dernière. Seule la Grande-Bretagne a reculé d’un rang en raison de l’insécurité économique induite par le Brexit.

Un excellent point pour la Suisse!

La Suisse se détache dans la section «environnement durable», où elle se classe au premier rang des 140 pays analysés. La Norvège et l’Autriche complètent ce podium. Les mesures prises pour protéger les espèces en danger, le traitement des eaux usées et le nombre d’hectares de forêt préservée font notamment partie du calcul. Son score est par contre médiocre lorsqu’il s’agit de l’attractivité des prix pratiqués: la Confédération occupe alors le 137ème rang, juste devant l’Islande, Israël et la Grande-Bretagne.

© Lenk Simmental Tourismum/Swiss Image/M. Kunfermann

Comme le souligne le rapport, le tourisme représente environ 10% du Produit Intérieur Brut (PIB) et de l’emploi mondial. Et le secteur risque bien de prendre de plus en plus d’importance, notamment en raison de l’augmentation de la classe moyenne asiatique.

«En 2018, les arrivées internationales de touristes se sont rapprochées d’1,5 milliard, dépassant les prévisions, souligne l’ATS. Les 10 pays les plus compétitifs, dont la Suisse, rassemblent plus d’un tiers d’entre elles.»

Le danger? Le surtourisme, qui induit une surfréquentation des lieux les plus prisés. Une pression qui s’exerce sur de nombreuses destinations, y compris émergentes. Le WEF appelle à une prise en charge adaptée pour gérer ces flux toujours plus importants. Infrastructures, ressources et politiques devront être rapidement repensées dans cette optique.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Muriel vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E24: Oser dire "non" sans culpabiliser

Si vous êtes du genre à accepter toutes les sorties, à prêter main forte dès que vous en avez l'occasion et à éviter l'articulation d'un simple «non», cet épisode est fait pour vous. Une psychologue nous explique comment établir des limites (au travail ou en privé), clarifier nos propres besoins et créer le parfait équilibre entre le «oui» généreux et le «non» libérateur. Car ce petit mot délicat peut parfois s'avérer essentiel. 

Dans vos écouteurs

E23: Comprendre notre microbiote intestinal pour mieux le soigner

S'il vous arrive de vous poser des questions sur votre digestion, cet épisode est fait pour vous. Le Professeur Gilbert Greub, Directeur de l'Institut de Microbiologie du CHUV, nous explique le fonctionnement du microbiote intestinal, corrige certaines de nos idées reçues et nous rassure sur de nombreux points. On en parle enfin, pour se sentir mieux (et éclairé) ensuite!

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina