Femina Logo

Prélude tendance

Tour & Tassis doit son nom aux fondateurs de la poste, les Von Thurn und Tassis. Lesquels faisaient autrefois paître leurs chevaux dans des terrains marécageux promis au développement industriel. Spectaculairement réhabilitée, la vaste friche symbolise à elle seule la Bruxelles branchée. Excellent prologue à un parcours vers d’autres négoces.

Tour & Tassis, av. du Port 86 C.

Hardies façades

Oui, les murs bruxellois exposent les héros de BD (prévoir une journée pour parcourir au complet le circuit qui leur est dédié!). Mais pas seulement. La plupart des façades peintes se trouvent à l’intérieur du ring qui ceint le centre de la capitale. Et dans le quartier gay-lesbien, les artistes engagés affichent des messages bien plus audacieux que les références à Tintin ou à Astérix.

Rue du Marché-au-Charbon.

Comme au harem

Au sérail, les odalisques étaient des esclaves vierges… La Galerie d’art contemporain Aeroplastics leur consacre une suggestive exposition à voir jusqu’au 25 octobre 2014. Les différents étages de cette maison de maître distillent une atmosphère très forte, que certains visiteurs qualifient d’iconoclaste, caustique, parfois presque agressive pour les yeux et l’esprit.

Aeroplastics, rue Blanche 35, www.aeroplastics.net

Sacrée brasserie

Le Guide Michelin et les Bruxellois pure souche l’adorent: situé en plein cœur du quartier historique, le Scheltema est, depuis 1972, une véritable institution dans l’Ilot-Sacré. La maison est réputée pour son décorum 1900 et sa cuisine spécialisée dans les produits de la mer. Une adresse qui se distingue de ses voisines, pièges à touristes.

Scheltema, rue des Dominicains 7, www.scheltema.be

Escarpins vernis

Vénéré pour ses chaussures laquées et souvent vertigineuses, le célèbre créateur aligne ses nouvelles nuances Pop, Nude et Noir dans un écrin somptueux. Il faut voir les fashionistas investissant ce véritable palais pour le seul plaisir de la frime et des selfies.

Louboutin, place du Grand-Sablon 21, eu.christianlouboutin.com

Fief des créateurs

Bienvenue au sanctuaire de la mode! C’est ici que se décident les tendances de demain. Bien que peu étendu, ce quartier aligne les boutiques, chacune cherchant à promouvoir ses talents. On y trouve les marques établies (Marc by Marc Jacobs, le Comptoir des Cotonniers, IKKS, Maje) mais aussi les créateurs de Belgique et d’ailleurs. Idéal pour une balade dédiée au lèche-vitrines.

Rue Antoine-Dansaert.

Bon pour les oreilles

Le slogan du MIM est «Vous allez voir ce que vous allez entendre». Bien vu! 1500 instruments et plus de 200 extraits musicaux diffusés dans un casque infrarouge… Parmi les instruments exceptionnels, le musée possède le seul exemplaire connu de luthéal, une invention belge. Resto au sommet de l’immeuble Art nouveau.

Musée des Instruments de Musique, rue Montagne-de-la-Cour 2, www.mim.be

Fièvre ethnique

Dans cette caverne d’Ali Baba on trouve fanfreluches, curiosités, figurines de squelettes... Et aussi: des conseils pour le soin des bijoux ethniques.

Courrier Sud, Marché-au-Charbon 34.

Sculpturale adresse

Installé sous des arcades, ce restaurant conçu par le studio SAQ Frederik Vaes se déploie de part et d’autre d’une étonnante sculpture froissée, englobant le bar et l’éclairage. Plats raffinés et soignés faisant la part belle aux truffes. De la table à côté de la fenêtre ou de la terrasse, on a une vue imprenable sur le bas de la ville.

Kwint, Mont-des-Arts 1, www.kwintbrussels.com

Bruxelles pratique

Y aller Liaisons quotidiennes easyJet au départ de Genève. www.easyjet.com

Séjourner Le rutilant Hôtel Pullman est idéalement situé à la Gare du Midi, en liaison directe avec l’aéroport. www.pullmanhotels.com

Se renseigner Sur Bruxelles et la Brussels Card (nombreux rabais) www.visitbrussels.be

Lire «Bruxelles», Ed. Le Routard/Hachette.

Bernard Pichon
1 / 8© DR
Bernard Pichon
2 / 8© DR
Bernard Pichon
3 / 8© DR
Bernard Pichon
4 / 8© DR
Bernard Pichon
5 / 8© DR
Bernard Pichon
6 / 8© DR
Bernard Pichon
7 / 8© DR
Bernard Pichon
8 / 8© DR

Podcasts

DANS VOS ÉCOUTEURS

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

DANS VOS ÉCOUTEURS

E5: Adopter le rythme sportif qui nous convient pour booster notre forme

Ne pas faire de sport pendant 3 semaines ou préférer trois mini-séances de 10 minutes plutôt qu'un cours complet, ce n'est PAS GRAVE: et c'est une coach qui nous le dit! (Adios, culpabilité!)

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.