Femina Logo

Place exubérante

Vendeurs ambulants, boutiques qui débordent sur la rue, klaxons des taxis, touristes perdus et terrasses à perte de vue. Et tout à coup, un pope tout noir qui vous passe devant. La place Monastiraki, c’est tout ça à la fois. Pas de doute, on est bel et bien dans une ville du sud, et on sent que l’Orient est juste là, à portée de main. Pratique, deux lignes de métro s’y croisent. L’une venant de l’aéroport, l’autre allant au port du Pirée.

Arrêt de métro Monastiraki (lignes 1 et 3).

Les cinq cariatides

Dessiné par le Suisse Bernard Tschumi, le bâtiment vaut le détour. Mais le Musée de l’Acropole recèle aussi des trésors. On ne peut rester indifférent face aux cariatides d’Erechthéion, ces jeunes femmes sculptées il y a près de 2500 ans.

Métro Akropoli.

Sublime colline

C’est elle que l’on voit immédiatement en débarquant au centre-ville. Couronnée du Parthénon, l’Acropole est l’emblème de la ville, mais aussi de toute une civilisation. Evidemment, vous ne serez pas seul à vouloir la gravir, donc préférez y aller en début de matinée ou en fin de journée. Outre le célèbre temple, plusieurs autres monuments, sur et autour de la colline, méritent vraiment le détour.

Arrêt de métro Akropoli ou Monastiraki.

Délicieux souvlaki

Certes, la cuisine grecque est variée, surprenante, et peut même se faire gastronomique. On craque néanmoins pour ce symbole du fast-food local: le souvlaki (ou kalamaki à Athènes), une viande grillée servie sur une brochette ou dans un pain pita, avec une délicieuse sauce au yogourt. On en trouve à peu près partout.

Des îles à portée de bateau

S’il vous reste encore quelques jours, pourquoi ne pas descendre au Pirée et prendre un bateau? Pour Patmos, par exemple, loin du tumulte athénien.

Arrêt de métro Pireas.

Quartier bohème

C’est au nord de la ville que les artistes, les jeunes designers et les étudiants sortent boire un verre et manger un morceau. Le quartier alternatif d’Exarcheia, avec ses murs recouverts de graffitis et ses bars interlopes, est un incontournable pour qui veut prendre le pouls de la jeunesse de la ville.

Arrêt de métro Panepistimio ou Plateia Klafthmonos.

Poumon vert et autres vieilles pierres

Après avoir affronté la foule, sur l’Acropole ou le long de l’avenue Ermou (idéale pour faire du shopping), direction le jardin national. Un havre de paix et de verdure, parsemé de petits sentiers où se perdre. L’agitation du centre-ville nous paraît tout à coup bien lointaine. Au nord se trouve le siège du parlement, avec la célèbre relève de la garde, tandis qu’au sud se dressent l’impressionnant stade des Panathénées et le temple de Zeus olympien, le plus grand que la Grèce ait connu.

Arrêt de métro Syntagma.

Vins méconnus

Vous ne connaissez rien aux vins locaux, à part le fameux retsina (un vin parfumé à la résine)? C’est l’occasion de partir à la découverte d’un délicieux Assyrtiko (blanc) ou d’un Xynomavro (rouge).

Bar «By The Glass», rue G.-Souris 3.

Athènes pratique

Y aller Vols directs Genève-Athènes avec Swiss (avec Easyjet dès fin mars 2015).

Séjourner LHôtel A for Athens, moderne, est idéalement situé, certaines chambres donnant sur l’Acropole.

Guide «Iles grecques et Athènes» (Lonely Planet).

1 / 8

Les cinq cariatides: dessiné par le Suisse Bernard Tschumi.

© DR
2 / 8

L’Acropole est l’emblème de la ville.

© DR
3 / 8

Délicieux souvlaki.

© istockphoto.com
4 / 8

Depuis le Pirée, prenez un bateau, pour Patmos, par exemple.

© Getty Images/Moment Open
5 / 8

Le quartier alternatif d’Exarche.

© Keystone
6 / 8

Le jardin national, havre de paix et de verdure.

© istockphoto.com
7 / 8

Bar By The Glass, pour déguster des vins locaux.

© DR
8 / 8

Iles grecques et Athènes (Lonely Planet).

© DR

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.