Femina Logo

Pour l'édition 2014 du top 10, 140 villes ont été évaluées dans 5 grands domaines (stabilité, santé, culture et environnement, éducation et infrastructures). Une fois de plus, la ville australienne de Melbourne l'emporte avec la note maximale de 100 en santé et en éducation. Mais cela s'est joué dans un mouchoir de poche puisque 0,7 point seulement la sépare de Vienne en Autriche (dans la catégorie culture et environnement).

Tandis que l'Australie est représentée 4 fois au classement (par Melbourne, Adelaïde, Sydney et Perth), le Canada s'empare de trois places, Vancouver, Toronto et Calgary étant identifiées comme les villes les plus agréables du Canada. Selon ce classement, les points forts des villes canadiennes sont la stabilité, la santé et l'éducation, catégories où elles obtiennent 100. Les infrastructures sont moins bien notées.

Les chercheurs soulignent qu'à y regarder de plus près, les traits communs des villes les mieux classées sont leur taille moyenne et leur situation dans un pays riche à la densité de population relativement faible. Cela autorise un éventail de loisirs sans favoriser l'activité criminelle ni la surcharge des infrastructures, selon le rapport.

L'Australie et le Canada ont des densités de population respectives de 2,88 et 3,4 habitants au kilomètre carré. Par comparaison, aux États-Unis, elle est de 32. La densité moyenne au niveau mondial est de 45,65.

A l'autre extrémité du classement, Damas (Syrie) arrive en queue du classement, suivie de Dacca (Bangladesh) et de Port Moresby (Papouasie-Nouvelle Guinée).

Classement complet

  1. Melbourne, Australie
  2. Vienne, Autriche
  3. Vancouver, Canada
  4. Toronto, Canada
  5. Adélaïde, Australie
  6. Calgary, Canada
  7. Sydney, Australie
  8. Helsinki, Finlande
  9. Perth, Australie
  10. Auckland, Nouvelle-Zélande

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.