Femina Logo

1. L’Ogenblik

Le site Tripadvisor lui a décerné le Certificat d’Excellence 2013. Et ce n’est pas un hasard. Situé au bout de l’une des Galeries Royales Saint-Hubert, à deux pas de la Grand-Place, ce restaurant ne fait pas mentir sa bonne réputation. On l’aime pour sa cuisine gastronomique et son ambiance conviviale – alliance rare. D’ailleurs, des personnalités politiques ou artistiques y font souvent escale pour dîner. Il faut dire que la carte a de quoi faire saliver. Nous avons goûté le carpaccio de bœuf irlandais coupé main, en entrée. Un délice pour les papilles. Tout comme les noisettes de biche Arlequin, en plat. Un dernier détail: ne vous étonnez pas si le parquet est recouvert de sable blanc. Autrefois, les cafetiers bruxellois en répandaient sur le sol pour faciliter le nettoyage car les clients qui chiquaient leur tabac le crachaient par terre après usage. L’Ogenblik a gardé cette tradition. C’est d’ailleurs l’un des seuls établissements de la capitale à le faire.

Galerie des Princes 1. Tél. 0032 2 511 61 51. www.ogenblik.be

2. Vincent

S’il y a un endroit où il faut manger les moules poulette à Bruxelles, c’est bien chez Vincent. Fondée en 1905, cette maison de tradition se situe dans une rue perpendiculaire à la touristique rue des Bouchers, près de la Grand-Place et à côté des Galeries Saint-Hubert. On y entre par la cuisine, et on s’installe dans une grande salle décorée de fresques en carrelage. Le service est parfois expéditif, certes, mais on est ici pour manger avant tout. Des spécialités belges, bien sûr, mais aussi françaises. En entrée, commandez les croquettes de crevettes grises, suivies des moules poulette (à la crème). Vous ne le regretterez pas.

Rue des Dominicains 8-10. Tél. 0032 2 511 26 07. www.restaurantvincent.com

3. Maison Antoine

D’accord, ce n’est pas un restaurant, c’est une friterie. Mais n’importe laquelle: LA friterie, pour bon nombre de Bruxellois. D’ailleurs, le dimanche, il y a toujours la queue devant la caisse. On y vient en famille, souvent, pour déguster une fricadelle (sorte de saucisse blanche frite dans l’huile), une mitraillette (sandwich aux frites) ou simplement un cornet de frites recouvert de sauce: andalouse, tartare, riche, provençale, cocktail… il y a en une trentaine de sortes. Si vous ne voulez pas manger en marchant, vous pouvez aussi vous installer dans l’un des bistrots de la place. Certains d’entre eux vous laisseront entrer votre cornet de frites, pour peu que vous commandiez une boisson.

Place Jourdan 1. Tél. 0032 2 230 54 56. www.maisonantoine.be

4. Café des Spores

Si vous aimez les champignons, ce café est fait pour vous. Ici, on ne cuisine que ça. De l’entrée au dessert, il y en a dans tous les plats. Ce qui limite le choix, forcément. Mais si le menu tient sur une page A4, la carte des vins, elle, propose pas moins d’une quarantaine de rouges, et presque autant de blancs. Malgré ses deux étages, l’établissement, situé sur la commune de Saint-Gilles, au sud du centre de Bruxelles, n’est pas bien grand, mais il a le mérite d’être original. Là encore, le site Tripadvisor lui a décerné le Certificat d’Excellence 2013.

Chaussée d’Alsemberg 103-108, 1060 Saint-Gilles. Tél. 0032 2 534 13 03. www.cafedesspores.be

5. Belga Queen

On y vient plus pour voir – et être vu – que pour manger. Soyons honnêtes: c’est surtout sa magnifique salle Art Déco qui a fait du Belga Queen l’institution bruxelloise qu’il est aujourd’hui. L’établissement occupe un bâtiment du XVIIIe siècle ayant abrité autrefois l’Hôtel de la Poste puis une banque, et se partage entre un bar à cigares, un écailler et un restaurant. Ce dernier est spécialisé dans la cuisine de brasserie mais remise au goût du jour – on n’est plus à la Belle Epoque! Le tout dans une ambiance chic – voire chichiteuse – mais bon, c’est le décor qui compte.

Rue du Fossé aux Loups 32. Tél. 0032 2 217 21 87. www.belgaqueen.be

DR
1 / 5© DR
DR
2 / 5© DR
DR
3 / 5© DR
DR
4 / 5© DR
DR
5 / 5© DR

Podcasts

Dans vos écouteurs

E10: Devenir plus optimiste pour vaincre les pensées négatives

Un train annulé, une dispute, une gaffe (monumentale) en pleine réunion: il n'est pas toujours facile d'éviter que les imprévus du quotidien ne gâchent notre journée. Pourtant, il est totalement possible de choisir tous les matins d'être de bonne humeur et ainsi mieux rebondir face aux obstacles de la vie. La psychologue Brigitte Favre nous aide à reprendre le contrôle, pour remplacer les soupirs par les fous rires.

Dans vos écouteurs

E9: Apprendre à se ressourcer pour éviter l'épuisement

Dans le rythme effréné que nous impose l'année 2019, il est de plus en plus facile de s'oublier... De la méditation à la culpabilité, en passant par le courage de dire «non», cet épisode aborde les obstacles mentaux au repos, ainsi que des manières de ralentir le rythme, le temps de reprendre pied et de respirer un bon coup.

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.