Femina Logo

voyage

Le tourisme en Suisse a repris des couleurs en 2013

Village dans les Alpes suisses.
© DR

En 2013, l'hôtellerie suisse a enregistré 35,6 millions de nuitées, ce qui fait ressortir une croissance de 2,5% par rapport à l'exercice précédent après deux années successives de repli. Les voyageurs étrangers ont contribué à 19,7 millions de nuitées, soit une progression de 3,5% sur an.

Le nombre de voyageurs en provenance d'Asie s'est inscrit en hausse de 9,9%, les Chinois (hors Hong Kong) venus pour humer l'air frais des Alpes générant à eux seuls 20,3% de nuitées supplémentaires. Les nuitées réalisées auprès des vacanciers européens ont également connu une timide reprise, affichant une progression de 1,8% après quatre années de fort recul, la cherté du franc suisse les ayant alors poussé à bouder cette destination devenue trop onéreuse.

La plus forte augmentation a été enregistrée auprès des vacanciers en provenance du Royaume-Uni, en hausse de 6,2%. Les Français ont également été plus nombreux à visiter la Suisse, avec +2,4% de nuitées supplémentaires, suivis par les Belges (+3,7%) et les Russes (+3,1%). En revanche, le nombre de nuitées des touristes allemands, la clientèle traditionnelle de la Suisse, a continué de chuter, affichant un déclin de 1,1%.

Reconquérir le marché allemand est désormais une des priorités de Suisse Tourisme, l'organisme de droit public chargé de défendre les couleurs du petit pays alpin, qui prévoit de lancer une vaste campagne de promotion.

Dotée d'un budget de 7 millions de francs suisses (5,7 millions d'euros) sur deux ans, elle ciblera en particulier les femmes, qui jouent un rôle important dans le choix des destinations de vacances, et les seniors dynamiques, une clientèle à fort pouvoir d'achat.

L'an passé, les Allemands ont contribué à 4,5 millions de nuitées hotelières en Suisse, soit près du quart de la part réalisée auprès de la clientèle étrangère.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E10: Devenir plus optimiste pour vaincre les pensées négatives

Un train annulé, une dispute, une gaffe (monumentale) en pleine réunion: il n'est pas toujours facile d'éviter que les imprévus du quotidien ne gâchent notre journée. Pourtant, il est totalement possible de choisir tous les matins d'être de bonne humeur et ainsi mieux rebondir face aux obstacles de la vie. La psychologue Brigitte Favre nous aide à reprendre le contrôle, pour remplacer les soupirs par les fous rires.

Dans vos écouteurs

E9: Apprendre à se ressourcer pour éviter l'épuisement

Dans le rythme effréné que nous impose l'année 2019, il est de plus en plus facile de s'oublier... De la méditation à la culpabilité, en passant par le courage de dire «non», cet épisode aborde les obstacles mentaux au repos, ainsi que des manières de ralentir le rythme, le temps de reprendre pied et de respirer un bon coup.

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.