Femina Logo

C'est un excellent présage pour la saison de sports d'hiver au Japon, alors que les autorités touristiques de l'archipel cherchent à faire revenir les skieurs au Japon avec la campagne Support Japan, Ski Japan.

La campagne a été lancée par les bureaux londoniens de la Japan National Tourism Organization, en partenariat avec RoomBoss, une entreprise high-tech japonaise impliquée dans le marché du ski. Elle s'adresse à tous ceux qui envisagent de skier au Japon mais s'inquiètent des conséquences du séisme et du tsunami du 11 mars. Il s'agit de lever les doutes sur la situation des régions montagnardes du Japon et de faciliter les accès aux forfaits et autres services du secteur.

Dans le cadre de cette campagne, 3,75% des recettes d'hébergement et 5% des recettes des services (comme les transferts depuis les aéroports, les forfaits de remontée mécanique et les cours de ski) seront reversés à la Croix Rouge japonaise pour venir en aide aux populations affectées par les catastrophes de mars.

Les pistes japonaises jouissent d'une renommée internationale, attirant chaque année skieurs et snowboarders de toute la planète, allant des débutants aux pros. Ceux qui ont eu la chance de skier dans des régions comme celle de Hakuba, dans la préfecture de Nagano, ou dans la préfecture de Niseko, ne peuvent s'empêcher de louer la qualité de l'hébergement et de la poudreuse, qui recouvre chaque hiver une grande partie du nord de l'archipel pendant de longs mois. Après une longue journée de descentes en poudreuse, les stations japonaises offrent au skieur exténué des services typiquement nippons, tels que des buffets de spécialités locales à volonté ou des onsens (bains thermaux japonais) en plein air.

Le nord du pays est également réputé pour ses villages pratiquement inchangés depuis l'époque féodale, ses sources chaudes volcaniques où les macaques se délassent par grand froid et ses paysages spectaculaires.

Les organisateurs de la campagne Support Japan, Ski Japan insistent sur le côté abordable des sports d'hiver au Japon. En pleine saison, les vols en partance de Londres, par exemple, peuvent coûter moins de £600 (€700), l'hébergement démarre à €47 par personne et par nuit, les forfaits journaliers pour les remontées tournent autour de €35 et les touristes peuvent prendre un déjeuner complet, boissons comprises, pour environ €14.

Le Japon n'est pas le seul pays d'Asie de l'est dont la réputation pour les sports d'hiver se développe: la Chine et la Corée du Sud, où le ski séduit de plus en plus d'adeptes, essaient elles-aussi de se faire connaître de la communauté internationale des inconditionnels de la glisse. La station Alshan Alpine Skiing Resort, dans la région autonome chinoise de Mongolie intérieure, est réputée pour ses pistes forestières. Plus près de Pékin, on trouve les stations de Huaibei et Nanshan, réputées parmi les meilleures du pays.

La Corée du Sud compte 12 stations de ski haut de gamme pour les amateurs de sensations fortes, dont le Gangchon Resort, le Daemyung Vivaldi Park et le Yangji Pine Resort. Toutes ces stations comportent des pistes pour tous les niveaux de ski et proposent des descentes nocturnes et des pistes de luge.

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.