Femina Logo

Le jardin de Boboli

Situé à l’arrière du célébrissime palais Pitti, le Giardino di Boboli est un espace vallonné gigantesque, regorgeant de points de vue extraordinaires. Ce que décrit d’ailleurs Dan Brow, qui évoque également ses allées, mais aussi ses fontaines, ses statues ou encore l’Isolotto, petite île artificielle absolument charmante. Cela dit, pour se la jouer Inferno à fond, il faut pousser la balade jusqu’à la délirante Grotta del Buontalenti, où les héros, le professeur Langdon et Sienna Brooks, trouvent refuge au début du roman. Attention! Le jardin est fermé la nuit, selon des horaires saisonniers, ainsi que les premier et dernier lundis de chaque mois.

Le Palazzo Vecchio

Ce monument incontournable abrite des œuvres d’art extraordinaires. Et notamment dans la salle des 500. C’est d’ailleurs là que se trouve la fameuse Bataille de Marciano, de Giorgio Vasari, que Mister Brown a utilisée pour y dissimuler un indice clé: la phrase «Cerca trova»… Ne manquez pas, par ailleurs, d’aller vous recueillir devant le masque mortuaire de Dante, pièce maîtresse du roman.

La galerie des Offices

Séjourner à Florence en faisant l’impasse sur la galerie des Offices? Impensable. Même l’auteur américain n’a pas osé. Il faut dire que ce musée compte l’une des plus exceptionnelles collections d’art du monde. On peut notamment admirer Le printemps ou La naissance de Vénus de Botticelli, mais aussi des Léonard de Vinci, des Raphaël…

Le corridor de Vasari

Passage protégé d’environ 1 kilomètre de long, ce corridor relie le Palazzo Vecchio au palais Pitti, via les Offices et le Ponte Vecchio. Dans la saga, Robert Langdon l’emprunte pour échapper à de supposés ennemis. Cette galerie, dans laquelle figurent des autoportraits d’artistes tels Rubens, Delacroix ou Chagall, ne peut être visitée, cependant, que sur réservation et en compagnie d’un guide autorisé. www.palomuseale.firenze.it

Le baptistère San Giovanni

Le baptistère San Giovanni, saint patron de la ville, est l’un des plus anciens édifices de Florence. Il est connu non seulement pour ses mosaïques d’influence byzantine mais aussi pour ses trois superbes portes – à propos desquelles Michel-Ange disait: «Elles sont si belles qu’elles pourraient servir d’entrée au paradis!» Ce n’est donc pas par hasard que l’écrivain y a placé un élément importantissime dans le déroulé de son Enfer…

Le Dôme

Là encore, un bâtiment majeur qui mérite largement une visite. Certes, Inferno ne vous y conduira pas, puisque Dan Brown se contente juste de mentionner la cathédrale et son dôme.

Le Caffè Rivoire

Véritable institution, cet établissement (Piazza della Signoria) est réputé pour ses cafés mais surtout pour ses chocolats chauds exceptionnels. Au point que l’écrivain fait dire à Robert Langdon «qu’il ne peut imaginer venir à Florence sans venir y boire un petit quelque chose». Les prix y sont à la hauteur de la notoriété: élevés!

La Casa di Dante

Dante Alighieri est-il vraiment né via Santa Margherita, en 1265? Peut-être. Ou peut-être pas. Une chose est sûre: la maison d’origine, détruite, a été reconstruite en 1910. Elle abrite aujourd’hui le Musée Dante, consacré à la vie et à l’œuvre de l’auteur de La divine comédie. Si vous ne voulez pas vous retrouver bec de gaz, comme le professeur Langdon qui trouve porte close, gare aux horaires!

L’église de Dante

Il s’agit plus «d’une chapelle que d’une église», écrit Dan Brown. Comprenez le lieu est très petit. N’empêche que c’est là, à Santa Margherita dei Cerchi, que Dante est tombé follement amoureux de Beatrice. La belle y serait enterrée, si bien que d’innombrables romantiques viennent déposer des messages dans un panier placé devant sa stèle afin de lui demander de protéger leurs amours…

Pratique

Dormir Florence est une cité pleine d’hôtels, d’auberges et de bed & breakfast à tous les prix. Pour les budgets serrés: l’Hôtel Medici, un peu ordinaire, offre une belle vue sur le Dôme. Dès 65 euros la nuit, www.hotelmedici.it. A noter que les tarifs ont tendance à prendre l’ascenseur en haute saison (printemps et automne).

Manger La ville est riche en bonnes tables, du rustique au chic en passant par le typique. Dans cette catégorie, on vous recommande la Casalinga, Via dei Michelozzi, pour un déjeuner traditionnel et savoureux, www.trattorialacasalinga.it

Musées et monuments www.polomuseale.firenze.it et www.museocasadidante.it

En savoir plus www.firenzeturismo.it

Y aller, s’y déplacer

En train, via Milan. www.ccf.ch. En avion, notamment par Swiss, www.swiss.ch. En voiture, plusieurs itinéraires possibles. De Genève, 610 km et env. 100 euros de péages.

Pour découvrir Florence le mieux est de marcher – d’ailleurs une grande partie du centre est piétonnière. Autrement, les bus ATAF (partout) ou les City Lines (zones touristiques).

Getty Images
1 / 6© DR
leemage/AFP
2 / 6© DR
Camille Ladousse
3 / 6© DR
leemage/AFP
4 / 6© DR
istockphoto.com
5 / 6© DR
Getty Images/Lonely Planet Images
6 / 6© DR

Podcasts

Dans vos écouteurs

E9: Apprendre à se ressourcer pour éviter l'épuisement

Dans le rythme effréné que nous impose l'année 2019, il est de plus en plus facile de s'oublier... De la méditation à la culpabilité, en passant par le courage de dire «non», cet épisode aborde les obstacles mentaux au repos, ainsi que des manières de ralentir le rythme, le temps de reprendre pied et de respirer un bon coup.

Dans vos écouteurs

E8: Mieux s'organiser, pour tirer le meilleur de chaque journée

Bullet journal, méthode d'Eisenhower, anticipation, quête de perfection... la coach Caroline Moix nous parle d'organisation, pour nous aider à accorder davantage de notre temps à ce que nous aimons vraiment.

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.