Femina Logo

Dans le vieux quartier de Coire, loin du stress et de la circulation, le temps semble s’écouler au ralenti. Le charme opère dès qu’on commence à musarder dans les ruelles pavées de cette zone piétonnière, la plus vaste de Suisse. L’antique bourgade a su préserver son authenticité, au point que, par moments, on a l’étrange sensation de traverser les siècles à rebours. Le jour, les promeneurs profitent du calme pour s’attarder dans les jardins publics et sur les terrasses des bistrots. Les chaudes soirées d’été sont plus animées. Et à la tombée de la nuit, les réverbères à gaz d’antan, toujours en activité, confèrent aux lieux une aura romantique.

Elle a beau être la plus vieille cité de Suisse, dont les vestiges les plus anciens remontent à 9000 ans av. J.-C., la capitale des Grisons est aussi une ville tournée vers le futur. En témoignent une banlieue industrielle dynamique et des engagements écologiques exemplaires. Sur le plan énergétique, Coire est alimentée en gaz naturel, ainsi qu’en électricité grâce au «Plessur power», l’énergie fournie par le fleuve Plessur. Quant à l’alimentation en eau, elle provient des sources, si nombreuses dans la région. Une eau pure coule de tous les robinets et des 126 fontaines de la ville. Les Coiriens se désaltèrent, se douchent et lavent leur vaisselle à l’eau de source! Pour encourager les citadins à rouler «propre», la ville a aménagé les rues et les routes de manière à faciliter, voire même à privilégier la circulation des vélos. Certains parlent d’un paradis pour les cyclistes, que ce soit en plaine ou à la montagne, car en altitude ont été aménagés de nombreux parcours destinés à la pratique du mountainbike.

Sur le plan touristique, l’atout majeur de Coire est sans conteste son offre quasi illimitée en matière d’excursions, de sports et de lieux de détente. Ski, randonnée, alpinisme, golf, rafting, piscines et parc aventure ne sont que quelques exemples de loisirs à pratiquer tout autour de la ville. Côté culture, les créations classiques et contemporaines cohabitent harmonieusement, tant dans la rue (peintures murales) qu’au Bündner Kunstmuseum, où l’on peut admirer les œuvres de deux artistes natifs de Coire: Angelica Kauffmann, célèbre femme peintre du 18e s., et Alberto Giacometti, peintre et sculpteur. Un espace y est également dédié à l’art-video.

Tous les Romands connaissent la viande des Grisons et la célèbre tarte aux noix. C’est bien, mais un peu court… Il vaut la peine de déguster des plats montagnards typiques comme les capuns (roulades de feuilles de chou ou de bette farcies et gratinées) ou les pizokels (sorte de spätzli au sarrasin et aux légumes). Des fruits séchés, cuits ou en compote sont souvent servis en accompagnement des plats. Figurent aussi en bonne place les salziz, des saucisses sèches d’alpage. La gastronomie est chère au cœur des Coiriens. D’ailleurs leur ville possède la plus forte densité de restaurants de Suisse!

La femme

Doris Caviezei-Hidber est la première femme à avoir accédé au poste de conseillère municipale à Coire en 2009. Une percée féminine historique tardive, et d’autant plus remarquée! Depuis qu’elle est entrée en fonction, la socialiste a fait la preuve de ses compétences. En charge d’un Département qui comprend notamment les affaires sociales, la culture, la formation et le sport, elle a multiplié les initiatives – comme la création de crèches et la réorganisation des services sociaux. Elle est aussi parvenue à réaliser des économies de plus de deux millions dans son département, tout en menant à bien divers projets. Mariée, mère de deux enfants adultes, Doris Caviezel est psychologue de formation, spécialiste en management des ressources humaines. Sur son site on peut lire qu’elle aime les discussions animées, les balades à vélo le long des rivières, les jours de marché dans la vieille ville, le jass, et cuisiner pour ses amis.

Carte d’identité

  • Habitants: 36 000.
  • Capitale des Grisons.
  • La commune de Coire s’étend de 800 à 1800 m d’altitude.
  • Les forêts occupent 50% de sa superficie.

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.