Femina Logo

Ils ont été perfectionnés et une nouvelle espèce qui réagit aux perturbateurs endocriniens comme le bisphénol A est désormais à disposition. On attend d’eux qu’ils jouent les vigies. A la fois pour nous renseigner sur l’état de la pollution en milieu marin et sur les effets de ces substances dans notre corps.

Comment ces nouveaux poissons-zèbres peuvent-ils contribuer à la connaissance de l’action des perturbateurs endocriniens dans le corps humain? Tout simplement parce que quand ils absorbent une telle substance, ils ne deviennent pas uniformément vert fluo. Seule la partie de leur corps qui est affectée par le polluant s’illumine. Une capacité qui a déjà donné des résultats surprenants: ainsi les yeux et le corps squelettique des poissons-zèbres ont viré au vert au contact du bisphénol A, alors qu’on ne pensait pas que ces tissus y étaient sensibles.

Le poisson-zèbre est parfois aussi appelé poisson-pyjama. Un nom trompeur puisqu’il ne se repose plus tellement depuis que les chercheurs en ont fait un objet d’études! Il faut dire que ce poisson de 3 à 5 cm, originaire d’Inde et de Malaisie et qui nage dans nombre d’aquariums, possède des qualités assez extraordinaires. Il est ainsi capable de régénérer plusieurs parties de son corps si elles ont subi des atteintes. Et, bien sûr, de se prêter à des modifications génétiques comme celles qui le rendent fluorescent...

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.