Femina Logo

Dans l’entrée

Un philo

  • Utile: Contre le formaldéhyde, présent dans le papier peint ou le parquet stratifié. Et le monoxyde de carbone, avis aux fumeurs!
  • Son plus: Facile à cultiver.
  • Conseil: Choisir un espace assez grand et à l’abri du soleil direct pour qu’il puisse bien s’épanouir.
  • Variante multidépolluante: Le dragonnier de Madagascar, hyperfacile à entretenir, qui supporte l’ombre et le froid. Joli en plus.

Dans la salle de bains

Un yucca

  • Utile: Contre l’ammoniac et le benzène, présents dans les détergents, les plastiques, et les monoxydes de carbone, dans les chauffages d’appoint.
  • Son plus: Supporte les éclairages modérés et le chauffage.
  • Conseil: Tous terrains et robuste, on n’hésite pas à le placer même dans une pièce fraîche.
  • Variante multidépolluante: Un chrysanthème, à condition de le protéger du soleil direct. Idéal dans les pièces récemment aménagées (contre l’ammoniac).

Dans le salon

Un caoutchouc

  • Utile: Contre le formaldéhyde, présent dans les meubles cirés, les moquettes et tapis, les parfums d’ambiance.
  • Son plus: Ultrarésistant et increvable, même avec très peu de lumière et des courants d’air.
  • Conseil: Le mettre près des meubles neufs, là où la peinture est fraîche.
  • Variante multidépolluante: Un palmier bambou, qui est idéal partout, et très résistant même quand on n’a pas la main verte. Pratique!

Dans le bureau

Un cactus cierge

  • Utile: Contre les ondes électromagnétiques. Parfait donc là où se trouvent l’ordinateur, la borne WiFi…
  • Son plus: Tout en hauteur, il n’est pas encombrant en appartement.
  • Conseil: En placer aussi au salon, près de la télé, ou à la cuisine, près du micro-ondes.
  • Variante multidépolluante: Un palmier d’Arec, qui transpire beaucoup, et donc augmente le taux d’humidité.

Dans la chambre

Un aloé vera

  • Utile: Contre le formaldéhyde, présent dans les meubles en bois aggloméré ou la peinture.
  • Son plus: Utile la nuit pour capter le dioxyde de carbone.
  • Conseil: A placer dans un lieu ensoleillé, idéalement sur un rebord de fenêtre.
  • Variante multidépolluante: Une fleur-de lune, jolie plante d’ornement qui fleurit pendant 2 voire 3 mois, dans une pièce lumineuse.

Dans la cuisine

Une azalée de l’Inde

  • Utile: Contre le formaldéhyde, l’ammoniac et le xylène, présents dans les produits d’entretien et les détergents.
  • Son plus: Elle fleurit plusieurs fois par année et on peut varier les couleurs.
  • Conseil: La maintenir au frais et bien humide.
  • Variante multidépolluante: Une phalangère, rustique et qui pousse rapidement. On peut la placer en suspension si on manque de place.

Le pouvoir des plantes

Vernis, solvants, colles, peintures… notre intérieur est infesté de polluants qui peuvent causer maux de tête, allergies, et autres irritations et affections en tout genre. Sans virer parano, on met du vert chez soi pour rendre l’atmosphère plus saine avec des plantes qui absorbent tout grâce à leurs feuilles, tiges, racines et micro-organismes.

Photosynthèse, transpiration, absorption et destruction, c’est un échange de bons procédés entre ce dont la plante a besoin et notre air qui devient plus sain.

En savoir plus

  • Plantes dépolluantes, Bénédicte Boudassou, Coll. Les Mini Larousse, Ed. Larousse.
  • Les meilleures plantes dépolluantes pour bien respirer chez soi, Claire Pinson, Ed. Marabout.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E16: Apprendre à se déconnecter pour se retrouver

Si vous n'osez même pas vous demander combien de temps vous consacrez au «scrolling» chaque jour, cet épisode est fait pour vous. Doux rappel pour les «smartphone-addicts», il nous encourage à prendre un pas de recul, en questionnant les raisons qui nous poussent à dégainer notre téléphone... pour reprendre l'habitude de lever les yeux!

Avec le soutien de Homegate

Dans vos écouteurs

E15: Comment soigner l'orthorexie, l'obsession de bien manger

En découvrant les centaines de recommandations, études et «régimes detox» dont nous bombarde la Toile, il n'est pas difficile de devenir légèrement parano, en pensant à son alimentation. Mais comment manger sainement, sans que cette envie ne vire à l'obsession ou nous dérobe toute notion de plaisir? Dans cet épisode, une diététicienne nous aide à identifier le trouble très moderne de l'orthorexie, à simplifier notre rapport à l'alimentation et surtout... à retrouver le bonheur de manger!

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.