Femina Logo

Quelque 560 000 personnes âgées de 14 à 64 ans sont qualifiées "de "dépendantes" à internet, les plus jeunes étant les plus vulnérables, indique Mechthild Dyckmans, chargée de mission sur les drogues auprès du ministère. L'étude, menée par deux universités de l'est de l'Allemagne, définit l'addiction à internet comme une utilisation excessive de la Toile, sans connaissance des risques encourus.

La dépendance aux réseaux sociaux est plus importante chez les filles (77%) mais présente également chez les garçons (65%), un sur trois (33%) étant touché par l'addiction aux jeux en ligne (7% des filles). "Il s'agit de personnes qui ont du mal à trouver une reconnaissance dans le monde réel, qui ont du mal à se faire des amis et qui renoncent à la vie réelle pour une vie virtuelle", rappelle Mme Dyckmans.

Les conséquences de cette addiction se manifestent pas une diminution du temps de sommeil, une désocialisation avec les personnes physiques, un absentéisme scolaire pour les plus jeunes et une dégradation de l'alimentation, souligne-t-elle.

D'après le directeur de l'étude, Hans-Jürgen Rumpf, les personnes dites "dépendantes" passent en moyenne quatre heures par jour sur internet. "L'addiction à internet est un phénomène nouveau", précise Mechthild Dyckmans qui appelle à mener des études "plus détaillées pour améliorer la connaissance de cette maladie".

Cette étude a été réalisée par téléphone auprès d'un panel de 15 023 personnes.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

Episode spécial: Interview de Noël avec Juliane et Ellen

Vous entendez nos voix au début de chaque épisode, lorsque nous vous racontons ces petites anecdotes (véridiques) de notre quotidien. Ainsi, au moment de boucler la première saison de Tout va bien, on s'est dit qu'il était temps qu'on se présente pour de vrai, qu'on vous parle de nos goûts, de nos personnalités et de nos expériences. Pour vous remercier d'être de plus en plus nombreux à nous écouter chaque semaine!

Dans vos écouteurs

E20: Gérer les tensions familiales pour une vie plus apaisée

Rendre visite à ses beaux-parents, présenter son nouveau conjoint à ses enfants, survivre à un interminable dîner familial, relancer une communication essoufflée... que de petits challenges que nous présente la vie, lorsque les tribus se réunissent. Afin de prendre un pas de recul sur ces situations et les gérer au mieux, un psychologue nous donne des clés de compréhension et des solutions. Parce qu'au fond, on l'adore, notre famille!

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina