Femina Logo

Aujourd’hui, ça fait presque un mois que je l’ai en main et que je fais joujou avec, alors je vais tenter de répondre à cette question quasi existentielle à l’approche des Fêtes.

Perso, je ne suis pas une pro en technologie. Mais une maman de deux petits enfants, dont un bébé qui devient fou dès qu’il voit un iPhone. Essentiellement pour baver dessus et/ou pour faire ses (2) dents et/ou pour zoomer, dézoomer, deleter de ses petites mains collantes. Et d’une fille, qui me le squatte pour jouer à My Little Poney ou au golf. Alors quand j’utilise mon iPhone, c’est pour photographier, filmer, checker mes mails, chatter par WhatsApp, téléphoner au pédiatre… Un smartphone clairement sous-utilisé donc, mais pourtant tellement essentiel.

Le 29 octobre 2013 donc, après 1 h 30 d’explications intensives dans l’Applestore de Genève le jour de son lancement suisse, je ne ressors pas totalement convaincue du caractère révolutionnaire de l’objet technologique, mais curieuse de tester ses nouvelles fonctions. Comme le mode ralenti pour filmer, le mode rafale pour prendre des photos ou le touch ID pour verrouiller définitivement mon iPhone et le rendre inaccessible à tout intrus.

DONC. Je vous livre donc ce qui m’a plu dans cette nouvelle version. Selon l’usage que j’en fais. Sans blabla technologique.

  • Le nouveau boîtier. Avec le 5, en noir, le mien a terminé sa vie complètement décoloré, limé, usé. La version 5s, que je teste en noir, est méga résistante, même au plus insalubre des sacs à main. Clé qui frotte, stylo qui griffe: il reste impeccablement… intact, comme au premier jour. Petit bémol: les nouvelles coques qui vont avec, en cuir s’il vous plaît, sont très jolies. Et protègent bien. Dommage, parce que depuis qu’on en attendait une qui tienne et soit jolie, on n’a vraiment pas envie de cacher les 3 nouvelles versions assez classes de l’iPhone 5s.
  • Les flashs. Parce qu’il y en a deux! Qui s’ajustent automatiquement pour s’accorder au teint en fonction de la luminosité ambiante. C’est vrai que ce n’était pas un bon plan de faire ses photos nocturnes avec son iPhone. Mais là, franchement, on voit la différence avec cette amélioration.
  • Le mode rafale. Même si la stabilisation de l’appareil photo a été améliorée pour corriger la tremblote, il y a une fonction qui révolutionne la prise de photo. Le mode rafale, c’est vraiment bien. Pour éviter, non pas de bouger soi-même, mais que son sujet bouge. Je m’explique: en prenant 20 clichés au lieu de 1, en rafale quand on laisse son doigt appuyé sur le rond central. Au final, l’iPhone sélectionne la meilleure photo. Celle ou bébé n’a ni les yeux fermés, ni la tête en bas, ni la langue dehors. Vraiment un must.
  • Le slow motion. Ça fait un peu gadget au début. Mais le fait de pouvoir filmer au ralenti la démo de danse de juniorette, ça le fait. Ça donne vraiment un côté ludique – et pro – aux petits films familiaux. On se réjouit des soirées de fin d’année pour filmer à tout va.
  • Le touch ID. J’ai tout de suite vu le potentiel prometteur de cette nouveauté. Pouvoir déverrouiller son iPhone grâce à ses empreintes digitales. On peut en enregistrer jusqu’à 5, (pour le cas où on se casserait un pouce, ou pire, le bras, on n’oublie pas de faire quelques doigts de la main droite et de la main gauche…) On peut même enregistrer les empreintes d’une personne de confiance, au cas où, hum). Ce qui ne dispense pas d’entrer un code d’accès quand même. Parce que quand on a les doigts gras ou mouillés, ça ne marche pas. Et même quand ils sont secs, il faut bien se concentrer pour apposer son doigt, c’est un coup à prendre. Que je n’ai perso toujours pas pris. Au final donc, je finis quand même par devoir entrer mon code. Ce qui devrait être une sécurité supplémentaire au final, n’est pour moi qu’une source d’énervement. Ou alors il faut que je reconfigure mes empreintes digitales. Bref. C’est une sécurité supplémentaire, quand ça marche.
  • Le M7: Quèsaco? Un nouveau processeur qui couplé au A7 booste le «M» ouvement de l’iPhone. C'est-à-dire que ce malin, quand on se déplace (pour autant qu’on active la localisation de son téléphone) peut s’adapter à nos mouvements. Par exemple (pour les Genevois), si on part en voiture de son domicile pour aller à l’aéroport, mais qu’on laisse sa voiture au centre commercial de Balexert (à deux pas de l’aéroport donc), l’iPhone va remarquer grâce à son processeur M7 qu’on n’est plus en voiture, et va adapter notre trajet (sur «plans») à notre nouveau moyen de locomotion, c'est-à-dire nos 2 pieds. Supermalin.

Voilà en gros ce qui m’a plu, rayon nouveautés. Franchement, je l’ai bien bidouillé. Et pour l’usage que j’en fais (cf. le début du texte), je le trouve plus performant, plus rapide, plus malin. De là à dire qu’il faut absolument l’avoir… Certaines mauvaises langues disent que depuis qu’ils ont installé iOS 7 sur leur "ancien" iPhone, ce dernier péclote, faiblit, ne tient plus la route. Sur le 5s, forcément, on n’a pas ce problème. Hum. A vous de choisir. Ou pas. Pour moi, pas question de revenir en arrière. C’est addictif ces engins!

DR
1 / 2© DR
DR
2 / 2© DR

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.