Femina Logo

Les animaux comme les hommes possèdent normalement deux reins (rarement, suite à des malformations, il peut en exister qu’un seul).

Plutôt que vous décrire l’organe, je vais vous présenter quelques-unes de ses fonctions:

  • Le rein élimine les produits toxiques de l’organisme en filtrant le sang
  • Le rein régule les quantités d’eau dans l’organisme afin de maintenir une hydratation correcte (lors de la filtration les reins «réabsorbent» l’eau filtrée contenue dans le sang)
  • Le rein régule les quantités de sel, potassium et autres électrolytes dans le sang
  • Le rein intervient dans la production et la sécrétion de nombreuses substances ou hormones (citons l’érythropoïétine qui sert à fabriquer les globules rouges, le calcitriol ou vitamine D3 qui nous sert à absorber le calcium pour constituer notre squelette, la rénine hormone qui régule la pression artérielle).

Ces mécanismes sont importants à connaître car ils nous aident à comprendre ce qui se passe quand un animal souffre d’une atteinte rénale. Si on reprend dans cet ordre les fonctions rénales, regardons ce qui se passe lorsque celles-ci ne sont plus assurées correctement:

  • Le rein élimine les produits toxiques de l’organisme en filtrant le sang: l’urée résultant de la digestion des protéines et la créatinine qui provient de la destruction normale des cellules de l’organisme qui sont en perpétuel renouvellement.
  • Lorsque les reins ne fonctionnent plus normalement, il y a une augmentation dans la circulation sanguine des taux d’urée, de créatinine et d’acide urique. Pour ceux qui ont déjà eu un animal souffrant d’une insuffisance rénale (IR), ces termes vous rappellent certainement quelque chose. Voici pourquoi ce sont des paramètres que nous sommes amenés à doser dans les analyses biochimiques.
  • Le rein régule les quantités d’eau dans l’organisme. En cas d’insuffisance le rein perd une partie de sa capacité à réabsorber l’eau filtrée, les urines sont plus diluées et du coup l’animal se déshydrate même s’il boit plus d’eau. C’est cette fonction qui est la première touchée lors d’une IR. C’est pourquoi il convient systématiquement de contrôler la densité des urines pour voir si les reins arrivent à réabsorber l’eau (concentrer les urines).
  • Le rein régule les quantités de sel, potassium et autres électrolytes dans le sang. A l’état normal l’élimination urinaire du sel s’accompagne d’une perte d'eau. Lorsque les reins fonctionnent mal, ils éliminent insuffisamment le sodium et l’eau et peuvent être responsables d’une majoration de l’hypertension artérielle, d’œdèmes voire d’une insuffisance cardiaque. Le rein règle aussi les sorties de potassium. On comprend alors qu’en cas d’insuffisance rénale on constate une élévation du potassium dans le sang
  • Le rein intervient dans la production et la sécrétion de nombreuses substances ou hormones. L’élévation fréquente de ces hormones au cours de l’insuffisance rénale chronique explique en partie l’hypertension artérielle habituelle chez les insuffisants rénaux. L’érythropoïétine qui agit sur la moelle osseuse pour produire des globules rouges; son déficit constant dans le cas de la maladie qui nous occupe est la cause principale de l’anémie (diminution du nombre de globules rouges dans le sang). Et c’est pourquoi le suivi d’un animal nécessite une mesure régulière de la pression sanguine et que la présence ou non d’une anémie est un facteur de pronostic de la maladie.

D’accord, mais pourquoi les chats sont plus souvent atteints que les autres animaux?

Le chat est originaire d’Afrique et c’est un animal habitué à vivre dans des milieux désertiques. La fonction rénale qui sert à réabsorber l’eau est très importante chez cette espèce. C’est pourquoi la plupart des chats boivent peu comparé aux chiens par exemple. De plus ils sont presque exclusivement carnivores, donc leur régime se compose de beaucoup de protéines. Et on a vu plus haut que les déchets toxiques que les reins éliminent sont principalement les produits de dégradation des protéines. C'est pour ces deux raisons principales que les reins des chats sont à la fois «optimisés» et en même temps un organe fragile et très important de leur métabolisme. Et on peut rajouter les maladies génétiques comme les polykystoses rénales (maladie héréditaire à transmission génétique affectant certains chats de race ou croisés): dans ces maladies on trouve des formations kystiques au sein des reins qui rendent l’organe malade précocement.

Toujours d’accord, mais comment je fais pour voir si mon chat souffre d’un début d’insuffisance rénale à la maison?

Je vais vous donner les points à contrôler et à surveiller. Mais je veux rebondir sur ma chronique précédente qui disait que les chats cachent leur maladie jusqu’à un stade avancé.

Les chats ne vont montrer des symptômes d’insuffisance rénale que lorsque les reins sont déjà très abîmés. Ils vivent et ne montrent pas de faiblesse jusqu’à ce ne soit plus possible de faire autrement. C’est peut-être hérité de comportements ancestraux de protection contre les prédateurs.

Voici une image que je donne toujours à mes clients:

  • si on enlève (hypothétiquement) un des 2 reins les valeurs sanguines seront 100% dans la norme. C’est pourquoi on peut vivre avec un seul rein, lors de don à un proche, de malformation ou lorsqu’on doit enlever un rein malade. Je peux vous parler du cas d’une chienne briard qui vit parfaitement alors que j’ai dû lui enlever un rein lorsqu’elle n'avait que quelques mois!
  • Si on enlève encore la moitié du rein restant, les valeurs sanguines seront encore 100% dans la norme!

Donc lorsque les valeurs sanguines rénales (urée et créatinine) sont au-dessus de la norme cela veut dire que 75% de la fonction rénale est déjà détruite. Donc quand nous sommes amenés à diagnostiquer une insuffisance rénale en consultation c’est malheureusement toujours à un stade avancé. Il convient de préserver au mieux les 25% restant.

A la maison, les premiers signes sont souvent:

  • Une très légère baisse de l’appétit et du coup une insidieuse perte de poids.
  • Une très légère augmentation de la quantité d’eau bue et du coup une augmentation de la fréquence ou de la quantité des urines.
  • Parfois une baisse d’activité mais qui, comme beaucoup des symptômes évoqués plus haut, n'est pas spécifique de l’IR.
  • Souvent des vomissements plus fréquents mais pas réguliers (les vomissements sont dus à l’irritation que l’urée cause sur l’estomac).

C’est pourquoi dès que votre chat prend de l’âge ces signes doivent vous alerter et vous devez en parler à votre vétérinaire. Les visites annuelles servent à parler de cela, à peser le chat pour suivre l’évolution et à réaliser des examens si nécessaire.

Et les traitements?

Et bien ce qui est perdu est perdu. On ne peut pas revenir en arrière pour l’instant (il existe des pays ou on réalise des greffes rénales pour les chats) mais on doit aider et préserver la partie des reins qui fonctionne encore.

Il faut en premier lutter contre l’hypertension sanguine qui abîme les reins et les autres organes (comme le cœur, le cerveau, la rétine…): c’est la fonction des comprimés quotidiens qui sont prescrits pour cette maladie.

Il faut donner moins de travail de filtration aux reins: c’est le but principal de l’alimentation spécialisée qui contient des protéines sélectionnées «donnant moins de déchets». L’alimentation a aussi un impact sur les minéraux, elle apporte moins de phosphore qui joue un rôle néfaste sur les reins malades.

Si nécessaire, il est possible de donner des médicaments pour lutter contre l’inflammation de l’estomac.

Et les chats les plus malades ont parfois besoin d’être sous perfusion intraveineuse quelques jours pour faire baisser le taux sanguin de toxiques et pour les réhydrater.

Sachez aussi que les médecines complémentaires (réalisées par des vétérinaires compétents) peuvent faire partie du traitement et améliorer l’état de santé de ces patients.

Alors pas de panique mais faites examiner votre chat régulièrement par votre vétérinaire!

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.