Femina Logo

Telles sont les conclusions d'une étude publiée le 10 mai 2012 par une équipe de chercheurs de l'université de Tel Aviv. Selon ces conclusions de l'étude menée par le Dr. Tali Hatuka et le Dr. Eran Toch de l'université de Tel Aviv University et publiée le 10 mai, la perception de l'espace public par les utilisateurs de smartphones diffère de celle des autres personnes.

Les possesseurs de smartphones sont plus nombreux (70%) à croire que leur appareil leur "offre un haut degré de protection de la vie privé". Ils sont également plus nombreux à révéler des informations privées en public. Selon le Dr. Toch, ils se soucient "moins de perturber les autres personnes partageant l'espace public".

Le Dr. Hatuka en conclue que la conception de l'espace public devrait être modifiée pour s'adapter à l'usage du smartphone - en établissant un parallèle avec l'apparition de zones "fumeurs" et "non fumeurs" à la suite de l'interdiction de fumer dans les lieux publics. Ces résultats se fondent sur des réponses à un questionnaire apportées par 150 personnes, en possession d'un smartphone ou non.

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.