Femina Logo

Cette année, il n’y a pas encore d’épidémie humaine de grippe hivernale. Elle aurait déjà dû arriver depuis longtemps. Les spécialistes expliquent ce retard par les changements climatiques et la relative douceur dont nous avons bénéficié jusqu’à présent. La semaine dernière on dénombrait seulement 79 cas pour 100 000 personnes (on parle d’épidémie à partir de 175 cas pour 100 000).

Vous l’aurez compris je vais vous parler de pathologies hivernales. Qui font suites aux traditionnelles intoxications au chocolat (j’ai vu au moins 4 chiens entre noël et Nouvel-An pour ce motif).

Evidement nos chiens et chats ne souffrent pas de notre grippe hivernale. Rassurez-vous je ne vais pas vous bassiner à nouveau et vous faire flipper avec la grippe aviaire H5… Certes, des chats ont été trouvés morts et porteur de ce virus aviaire, mais ce ne sont que quelques cas isolés qui ne nous concernent pas. Du moins pas encore.

Par contre, savez-vous que chez les chiens comme chez nous les hommes, il y a en hiver une épidémie de gastro-entérite virale? Les virus responsables de ces maladies aiment le froid. La première épidémie de parvovirose (gastro-entérite hémorragique virale souvent mortelle pour le chien) est apparue en Europe en 1979 au mois d’octobre.

Maintenant la parvovirose est contenue puisque presque tous les chiens sont vaccinés contre cette maladie, mais les gastro-entérites virales qui sévissent en hiver chez les chiens sont dues à des virus de la famille des rotavirus (comme les diarrhées hivernales humaines), des coronavirus ou encore des calicivirus (famille d’un des virus du coryza du chat).

Ces diarrhées ne sont que très rarement dangereuses. Dans la plupart des cas un traitement symptomatique suffira à l’enrayer en quelques jours, mais, parfois, chez des animaux plus fragiles, alors une hospitalisation et une réhydratation sont nécessaires.

L’autre cause très fréquente de pathologie intestinale chez le chien en hiver est la neige. En effet rares sont les chiens qui peuvent résister à manger de la neige et encore plus rares sont ceux qui ne sont pas malades par la suite. Très souvent ils peuvent vomir ou, là encore, être atteints de diarrhées mais cette fois plus bégnines et passant souvent seules.

Néanmoins il est toujours préférable de ne pas laisser son chien manger trop de neige lors des vacances ou ballades hivernales. La mienne adore faire le chasse-neige avec son museau mais heureusement n’en mange pas beaucoup!

Et si je prends le cas de mon sanglier laineux (mon chien plein de poils, non toiletté), elle ne souffre pas du froid ni des coussinets donc je ne dois pas les graisser pour éviter les crevasses: Mais par contre je dois impérativement raser les poils qui se logent entre les coussinets. Faute de quoi elle s’arrête après quelques mètres, avec des boules de neige entre les doigts.

Ces petits soins (et éventuellement un manteau pour un petit chien maigre ou frileux) permettent de se balader avec plus de confort et à nos chiens de profiter à 100% des jeux dans la neige.

Par contre, si vous pratiquez la randonnée avec votre animal ou s’il vous arrive de vous promener au bord des pistes, faites très attention! Il ne se passe pas un mois sans que je doive recoudre des blessures dues aux carres de nos engins de glisse. Les chiens sont souvent trop près de nous et il est difficile de les éviter. Ces blessures sont très souvent superficielles, sauf lorsque des tendons des pattes ou des doigts sont touchés.

Et les chats? Et bien, sans faire de généralités, ils profitent souvent de la saison froide pour faire du gras et pour se prélasser au coin du feu ou vers un radiateur.

Je ne vois pas de pathologie particulière les concernant. Ils seront très heureux de repartir chasser dès que les jours seront un peu plus longs, que les sols ne seront plus gelés et qu’il refera plus chaud.

Enfin s’il est vrai qu’il n’y a pas de tiques durant l’hiver, les puces elles n’hibernent pas et sévissent toute l’année. Un chat qui aura attrapé une puce ou deux en automne se verra très infesté au printemps si on ne l’a pas traité du tout durant l’hiver. A bon entendeur…

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E19: Vos questions sur la charge mentale

Ah, la charge mentale! Afin d'aborder ce vaste sujet épineux et délicat, nous vous avions proposé de nous envoyer toutes vos questions à ce propos. À l'aide d'une psychologue, nous vous apportons des éléments de réponse, dans cet épisode destiné à alléger la pression. Pour se rappeler que même si la lessive n'est pas faite et que nos cheveux sont hirsutes, tout-va-très-bien-se-passer!

Dans vos écouteurs

E18: Comment apprivoiser le silence

Vous aussi, vous avez du mal à supporter le silence? Dans notre société rapide et bruyante, on ne réalise pas toujours à quel point nous sommes entourés de bruit, d'un tumulte incessant qui, au fond, nous rassure. Dans cet épisode étonnant, une psychologue nous parle des nombreuses vertus du silence et nous offre quelques pistes pour le réintroduire dans nos vies. Car même s'il peut faire peur, il ne nous veut que du bien!

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina