Femina Logo

news loisirs

Les migrations estivales de nos quattre pattes

Chien passeport 0
© DR

Il y a un minimum qui sera demandé pour presque toutes les destinations et des quantités de particularités. Aussi il convient si vous avez le moindre doute de demander conseil à votre vétérinaire (nous connaissons la base mais pas les dispositions de tous les pays mondiaux ou de toutes les compagnies aériennes) et de consulter le site de la confédérationwww.ovf.ch. Là vous trouverez une petite application qui permet de «simuler» votre voyage.

Les prérequis sont les suivants

  • Avoir un animal identifié par une puce électronique, fonctionnant et qui est inscrite sur son passeport.
  • Posséder un passeport pour son animal. Ce document permet d’identifier l’animal et de noter les vaccinations et autres traitements obligatoires.
  • L’animal doit être vacciné contre la rage. Si c’est sa première vaccination elle doit être faite au moins 21 jours avant le passage de la douane. Sinon, dans la plupart des cas, le rappel ne doit pas être plus vieux que 3 ans. Et c’est au jour près, aucune tolérance en la matière!

Si vous voyagez dans les pays de la CEE les dispositions légales s’arrêtent là (à l’exception de particularités).

Mais par exemple si vous projetez de vous rendre en Angleterre ou en Suède alors il faudra vous y prendre au moins 6 à 8 mois avant votre première visite dans ces pays. Et notez qu’à chaque fois vous devrez faire examiner et traiter votre animal entre 48 et 24 heures avant de passer la frontière. Le but est de ne pas amener de parasites (vers, tiques, puces etc.) ou de maladies (notamment la rage) dans ces pays protégés.

Sachez également que si vous voyagez plus loin, comme par exemple dans des pays d’Afrique, alors il faut aussi prévoir des analyses sanguines obligatoires avant votre départ. Sinon vous risquez de ne pas pouvoir rentrer en Suisse à votre retour. Là encore le but est d’être sûr que votre compagnon est protégé efficacement contre la rage, qu’il ne risque pas de l’attraper et de la ramener en Suisse. J’en profite pour rappeler que la rage est une maladie mortelle et que lorsque les symptômes sont déclarés il est trop tard pour la soigner.

Maintenant il convient de se renseigner car certains pays demandent en plus des certificats de bonne santé datant de moins d’une semaine, d’autres demandent le port de la muselière pour tous les chiens ou seulement certaines races, d’autres encore exigent une mise en quarantaines (ce n’est plus le cas en Angleterre si on respecte les dispositions légales)…

Les préparatifs médicaux

Bon OK alors en route… Eh bien non, les dispositions légales sont remplies mais pas les préparatifs médicaux. Bien des maladies sévissent sur vos lieux de vacances, maladies que nous ne connaissons pas ici en suisse. Dresser une liste n’a pas de sens mais je vais citer ici les plus fréquentes et encore une fois il faut vous renseigner auprès de votre vétérinaire.

Dans le bassin méditerranéen les tiques sont souvent porteuses de maladies graves, non présentes ici. Alors, numéro un: s’assurer de la protection contre ces sales bêtes!

Il existe aussi la leishmaniose dans ces régions chaudes. De petits moustiques la transmettent, elle est mortelle pour les chiens et on ne sait que très difficilement la guérir.

Il faut aussi penser à traiter votre animal contre les vers du cœur (la Dirofilariose), avant ou après vos vacances selon le temps que vous passerez là-bas.

Je vous passe la préparation d’une trousse de secours, mais à mon avis le minimum est d’avoir peut-être un pansement digestif à donner en cas de dérangement intestinal dû au voyage ou à la chaleur.

Pour ceux qui ne peuvent partir avec lui, il faut aussi bien évidemment préparer son séjour en pension lequel nécessite aussi des vaccins spécifiques.

Et maintenant il ne me reste qu’à vous souhaiter de bonnes vacances!

Podcasts

Dans vos écouteurs

E13: Se libérer des tensions physiques dues au stress

Une mâchoire serrée, le ventre retourné, un nœud derrière l'omoplate... les périodes chargées sont souvent celles des petits maux agaçants. Afin de comprendre et de mieux gérer ces tensions physiques, nous accueillons Sarah Bezençon, psychologue de la santé. De sa voix apaisante, elle nous rappelle que ces petites douleurs du quotidien sont en réalité des messages que tente de nous faire parvenir notre corps, et qu'elles peuvent être chassées grâce à des techniques toutes simples.

Dans vos écouteurs

E12: Prendre soin de son couple quand on a des enfants

Dans ce 12e épisode destiné aux parents et aux futurs parents, la thérapeute de couple Anne-Dominique Spertini nous donne des clés et des conseils, destinés à concilier le rôle de «maman» ou de «papa» avec le rôle de conjoint. Rassurante et sincère, elle évoque l'importance de la communication (verbale et physique), la sexualité, la culpabilité, la fatigue et le manque de temps libre. Pour se rappeler qu'on ne peut faire davantage que de son mieux (et que la perfection n'existe pas!).

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.