Femina Logo

Une association de pédiatres américains met en garde contre l’usage abusif de Facebook, qui risque de pousser les adolescents à se réfugier dans la vie virtuelle au détriment des relations réelles et des activités physiques.

Nombreux sont les jeunes qui restent connectés en permanence, comme drogués aux nouvelles de leurs amis. Un quart d’entre eux présenteraient des symptômes dépressifs. Une enquête conduite par l’Université d’Edimbourg révèle que plus on a d’amis sur le site social, plus on risque de s’angoisser. L’humiliation suprême, c’est d’être «dé-friendé», autrement de ne plus être considéré comme ami par l’un de ses contacts.

Les profils souvent enjolivés par les utilisateurs génèrent des complexes d’infériorité chez ceux qui se sentent moins brillants, ou dont la vie paraît moins passionnante. A cela s’ajoutent les campagnes de calomnies, le risque de harcèlement et les règlements de compte qui ne sont pas rares sur Facebook.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E9: Apprendre à se ressourcer pour éviter l'épuisement

Dans le rythme effréné que nous impose l'année 2019, il est de plus en plus facile de s'oublier... De la méditation à la culpabilité, en passant par le courage de dire «non», cet épisode aborde les obstacles mentaux au repos, ainsi que des manières de ralentir le rythme, le temps de reprendre pied et de respirer un bon coup.

Dans vos écouteurs

E8: Mieux s'organiser, pour tirer le meilleur de chaque journée

Bullet journal, méthode d'Eisenhower, anticipation, quête de perfection... la coach Caroline Moix nous parle d'organisation, pour nous aider à accorder davantage de notre temps à ce que nous aimons vraiment.

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.