Femina Logo

Conçues par le fabricant d'électronique Olympus et le Media Access Support Centre (MASC), une association à but non-lucratif qui travaille à rendre cinéma et DVD accessibles aux mal-entendants, elles ont été présentées au dernier festival international du film de Tokyo.

Selon le MASC, ces lunettes ressemblent à des lunettes ordinaires mais fonctionnent comme un visiocasque. un micro-projecteur ajustable attaché à l'un des bras est synchronisé avec le film ou l'émission regardé. Les dialogues s'affichent sur le coin inférieur du verre, ainsi que les informations qui permettent aux sourds et mal-entendants de suivre l'action: marques de locution, didascalies, bruits ambiants.

Le MASC insiste depuis longtemps sur la nécessité d'installer dans les salles des dispositifs permettant de lever les obstacles dont pâtissent certains cinéphiles, mais les cinéastes ont jusqu'ici refusé le sous-titrage, arguant qu'il incommoderait les autres spectateurs.

Les sous-titres des films sont hébergés sur le site du MASC et transmis aux lunettes par le biais d'un iPhone. Le coût de ce dispositif demeure un problème, mais l'association espère qu'en le faisant connaître, elle parviendra à le réduire: afficher ainsi des sous-titres coûte cinq fois moins cher que de les afficher directement à l'écran.

Pour l'instant, le système n'est disponible qu'en japonais, mais il pourrait aisément être adapté à d'autres langues.

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.