Femina Logo

news loisirs

Cinéma: «Gus, petit oiseau...», pépite de l'animation 3D

L'affiche de 'Gus, petit oiseau, grand voyage'.
© DR

Ce long-métrage de 1 h 30 raconte les aventures de Gus, oisillon orphelin aux grands yeux dorés, qui se voit confier les secrets et les itinéraires pour la grande migration vers l'Afrique par Darius, le doyen d'une famille d'oiseaux migrateurs, mortellement blessé par un chat affamé. Gus, qui n'est pas du tout un oiseau migrateur, s'attache à guider la famille de Darius, petits et grands, grincheux et bienveillants, jusqu'en Afrique pour y passer l'hiver mais s'égare... jusqu'en Arctique.

Avec 10 millions d'euros de budget, «Gus» fait figure de poids plume dans l'animation internationale, face à «Nemo» et ses 75 millions d'euros de budget ou dernièrement «La Reine des Neiges» qui a coûté 120 millions d'euros (150 M de dollars).

«Le projet est né il y a huit ans lorsque le scénariste Antoine Barraud m'a proposé cette histoire d'un oiseau qui emmène une famille d'oiseaux migrateurs en se trompant de chemin», a expliqué la productrice Corinne Houper, du studio français TeamTo (les Lapins Crétins, Angelo la débrouille). «La même semaine, j'ai entendu un ornithologue incroyable, drôle et passionnant, Guilhem Lesaffre, raconter à la radio des anecdotes incroyables sur la vie des oiseaux migrateurs, j'ai pris ça comme un signe et j'ai eu envie de les faire se rencontrer.»

Comédie pédagogique donc, qui regorge «d'anecdotes issues de la vraie vie des oiseaux et dont on imagine pas qu'elles soient vraies».

«Leçon de vie»

Une séquence du film est ainsi inspirée d'une péripétie qui a eu lieu dans le sud de la France dans les années 70. Des centaines d'oiseaux migrateurs étaient rassemblés sur des plages, incapables de traverser la Méditerranée à cause du mauvais temps. Appelés à la rescousse, ornithologues et autorités ont affrété des avions pour les transporter à bon port.

«C'est aussi une jolie leçon de vie, l'histoire de l'accomplissement d'un personnage, tout petit au début du film et qui va se réaliser à travers les péripéties et devenir un adulte bien dans ses pattes», estime la productrice.

Christian De Vita, qui réalise ici son premier long-métrage d'animation après avoir notamment collaboré, au storyboard, à «Fantastic Mr Fox» de Wes Anderson et «Frankenweenie» de Tim Burton, est particulièrement attaché aux failles de son héros. «J'aime l'idée que Gus soit imparfait avec bon nombre d'excentricités et de problèmes, il est agoraphobe, a des hallucinations, des tics nerveux, je trouve ça plus attachant qu'un superhéros toujours parfait», a-t-il expliqué.

Le film est servi en version anglaise par un casting américain prestigieux avec notamment les voix de Danny Glover (L'Arme fatale), Elliott Gould (Ocean Eleven), Christine Baranski (The Good Wife) ainsi que Dakota Fanning (Man on Fire) et Seth Green dans les rôles principaux. Dans la version française, Pierre Richard, Sara Forestier, Arthur Dupont et Bruno Solomone prêtent leur voix.

Benjamin Renner, coréalisateur d'«Ernest et Célestine» nominé aux derniers oscars, a dessiné les personnages et Stephen Warbeck, oscar de la meilleure musique pour «Shakespeare in Love», a composé la bande musicale. Décrivant ses méthodes de travail, Stephen Warbeck, ravi de cette première expérience dans l'animation et qui a également travaillé sur «Polisse» de Maïwenn, a expliqué «aller chercher les scènes les plus touchantes» en premier. «Je commence par elles, elles déclenchent le désir d'écrire» la musique.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E19: Vos questions sur la charge mentale

Ah, la charge mentale! Afin d'aborder ce vaste sujet épineux et délicat, nous vous avions proposé de nous envoyer toutes vos questions à ce propos. À l'aide d'une psychologue, nous vous apportons des éléments de réponse, dans cet épisode destiné à alléger la pression. Pour se rappeler que même si la lessive n'est pas faite et que nos cheveux sont hirsutes, tout-va-très-bien-se-passer!

Dans vos écouteurs

E18: Comment apprivoiser le silence

Vous aussi, vous avez du mal à supporter le silence? Dans notre société rapide et bruyante, on ne réalise pas toujours à quel point nous sommes entourés de bruit, d'un tumulte incessant qui, au fond, nous rassure. Dans cet épisode étonnant, une psychologue nous parle des nombreuses vertus du silence et nous offre quelques pistes pour le réintroduire dans nos vies. Car même s'il peut faire peur, il ne nous veut que du bien!

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina