Femina Logo

Le constat

Consternation: de retour de vacances, alors que vous vous préparez à déguster le pot de tapenade arrosé de quelques verres de rosé ramené des lointaines plages du sud sur votre terrasse, l’ampleur des dégâts vous saute aux yeux. Vos buis, si beaux, si verts après ce printemps généreux en eau, ont plus que dépéri. Oubliez le flot de reproches que vous avez soudainement envie d’adresser à vos voisins chargés d’arroser vos plantes. Ils n’ont pas failli à leur mission et ne sont en rien responsables du massacre.

Car, au cœur de l’arbuste, se terre l’objet du délit. Une chenille au corps vert et jaune et à la tête noire, qui dévore les feuilles. Monomaniaque, la sournoise ne se nourrit que de buis. Et à vitesse grand V.

La cause

Tout cela parce qu’au printemps dernier, alors que vous pestiez contre la météo calamiteuse, un papillon, la pyrale du buis a choisi votre haie comme maternité. Bien à l’abri, entourées d’un garde-manger conséquent, les larves y ont proliféré jusqu’à donner naissance entre juillet et août, à des centaines de petites chenilles affamées qui laissent fils de soie et petites déjections vertes tout autour de la plante.

Originaire d’Asie centrale, ce lépidoptère nocturne a fait son apparition en Suisse dans la région bâloise. Depuis 2007, il pullule dans la région lémanique. Les chenilles s’attaquent au cœur de la plante avant de s’étendre sur l’extérieur. Sans intervention, elles ne laisseront rien de leur mets favori.

En finir

Pour éradiquer toute cette descendance, il faut traiter dans les plus brefs délais. Une copieuse douche au pulvérisateur s’impose. A faire le matin ou le soir, mais jamais quand le soleil est au zénith, et à renouveler si nécessaire. Selon plusieurs études menées à la haute école des sciences appliquées de Zurich, «Delfin»* préparation naturelle à base de bacilles, serait la plus efficace.

Ne pas mouiller les feuilles à l’arrosage et, un peu plus tard, couper les branches attaquées, les mettre dans un sac bien fermé et les porter aux déchets incinérables (pas de compost)

* dès 45 Sfr. pour 30 litres de pulvérisation en vente en jardineries

Podcasts

DANS VOS ÉCOUTEURS

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

DANS VOS ÉCOUTEURS

E5: Adopter le rythme sportif qui nous convient pour booster notre forme

Ne pas faire de sport pendant 3 semaines ou préférer trois mini-séances de 10 minutes plutôt qu'un cours complet, ce n'est PAS GRAVE: et c'est une coach qui nous le dit! (Adios, culpabilité!)

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.