Femina Logo

«Les bas-fonds du baroque-La Rome du vice et du mystère»

Tout juste après avoir quitté les Grandes Galeries de la Villa Médicis à Rome, «Les bas-fonds du baroque-La Rome du vice et du mystère» viendra pervertir le Petit Palais à Paris. Au programme, non pas Rome la vertueuse, l'élégante, mais celle de la lie, avec ses bas quartiers, ses tavernes et autres lieux de perdition. Une autre vision de la ville aux sept collines, dépeint à travers une cinquantaine d'œuvres créées à Rome dans la première moitié du XVIIe siècle.

(«Les bas-fonds du baroque-La Rome du vice et du mystère», au Petit Palais, du 24 février au 24 mai)

«David Bowie is»

Après son ouverture le 14 janvier prochain, la Philharmonie, nouveau temple de la musique parisien s'offre l'exposition «David Bowie is». Pensée et exposée pour la première fois par le Victoria & Albert Museum, cette rétrospective revient sur l'interprète de Ziggy Stardust à travers des documents visuels et sonores, mais aussi des costumes de scène et autres éléments scéniques.

(«David Bowie is» à la Philharmonie de Paris du 3 mars au 31 mai)

«Rétrospective Jeanne Lanvin»

La Maison Lanvin fêtait cette année ses 125 ans. En 2015, le Musée de la mode de la ville de Paris lui offrira une première rétrospective, en réunissant une centaine de modèles issus du Palais Galliera, mais aussi du Patrimoine Lanvin.

(«Rétrospective Jeanne Lanvin», Palais Galliera du 7 mars au 23 août)

«Les Tudors»

Cette dynastie, qui a fait les beaux jours du petit et du grand écran, est aussi l'une des plus importantes du royaume d'Angleterre. Elle a d'ailleurs donné son nom à une période de son histoire. Le Musée du Luxembourg vous invite à découvrir au plus près ces monarques à travers une série de portraits et d'objets personnels.

(«Les Tudors» au Musée du Luxembourg du 13 mars au 19 juillet)

«Velázquez»

Cette ambitieuse exposition tend à présenter un panorama complet sur l'œuvre de Diego Velázquez, grand maitre de la peinture espagnole du XVIIe siècle. Ambitieuse, car ses tableaux restent très rares (à pleine plus d'une centaine), chose étonnante, compte tenu de l'admiration qu'il génère. La rétrospective présentera aussi des œuvres récemment découvertes.

(«Velázquez», au Grand Palais, du 25 mars au 13 juillet)

«Jean Paul Gaultier»

L'«enfant terrible» de la mode française fait l'objet d'une exposition exceptionnelle, réunissant des pièces inédites, créées entre 1970 et 2013. Ces silhouettes seront accompagnées de croquis, extraits de films et autres archives. L'exposition a déjà posé ses valises au Musée des beaux-arts de Montréal, qui l'a pensée avec la collaboration de la RMN-GP (Réunion des musées nationaux et du Grand Palais des Champs-Elysées) et de la Maison Jean Paul Gaultier.

(«Jean Paul Gaultier» au Grand Palais du 1er avril au 3 août)

«Poussin et Dieu»

2015 commémorera le 350e anniversaire de la mort de Nicolas Poussin. Le Louvre saute sur cette occasion pour analyser le travail du peintre français du XVIIe siècle, dans le registre de la peinture sacrée. Inspiré par les écrits antiques, l'homme a aussi peint les évangiles dont il a médité les mystères dans sa peinture.

(«Poussin et Dieu» au Louvre du 2 avril au 29 juin)

«Piaf»

La Bibliothèque nationale de France fête le centenaire de la Môme Piaf, véritable emblème et égérie nationale. Pour faire revivre cette icône à travers les temps forts de son existence, une exposition regroupera des photographies, des lettres, des programmes, des affiches, mais aussi et surtout des objets fétiches chers à la chanteuse française, comme sa célèbre petite robe noire.

(«Piaf» à la BNF du 14 avril au 23 août 2015)

«Le Corbusier-Mesures de l'homme»

Si cet architecte a laissé, dans l'imaginaire collectif, le souvenir de ces grands ensembles architecturaux aujourd'hui condamnés, il faut se rappeler que l'humain était au cœur de son travail. Un rappel qui fait l'objet d'une exposition au Centre Pompidou cette année. Elle évoquera, entre autres, le Modulor, ce nombre d'or pensé à partir du corps humain et qui sera déterminant dans son travail.

(«Le Corbusier-Mesures de l'homme» au Centre Pompidou du 29 avril au 3 Août chez Pompidou)

«Shadows»

C'est la première fois que sera exposé en Europe «Shadows», une série de 130 mètres de long et 700 m2. Composées de 102 peintures réalisées en 1979 à partir de deux photographies abstraites sérigraphiées en 17 couleurs, il s'agit de l'œuvre la plus grande jamais réalisée par le pape du Pop Art, Andy Warhol. En parallèle de celle-ci, seront exposées des célèbres sérigraphies comme celles d' «Elvis» ou des «Chaises électriques», mais aussi une sélection de ses films les plus marquants.

(«Shadows» d'Andy Warhol au Musée d’art Moderne de la ville de Paris du 2 octobre 2015 au 7 février)

AFP PHOTO/FILES
1 / 2© DR
Royal Collection Trust/© Her Majesty Queen
2 / 2© DR

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.