Femina Logo

culture

Un best-seller de la littérature érotique inspire une gamme de cosmétiques

«Fifty Shades of Grey», par E. L. James.
© DR

Le premier roman de la Britannique Erika Leonard (E.L.) James est devenu un phénomène mondial à sa parution, ce qui l'a poussée à remettre le couvert avec les suites, Fifty Shades Darker et Fifty Shades Freed. Deux opus qui ont joui d'une couverture médiatique comparable.

La trilogie, réputée pour la précision de ses scènes sulfureuses, est en cours d'adaptation pour le cinéma, mais elle a également inspiré une gamme de produits de beauté, ce qui était moins prévisible. Un communiqué de presse récent a révélé que la consultante britannique Caroline Mickler sera chargée de la gestion des licences de produits dérivés dans le monde entier. "L'intérêt du marché pour Fifty Shades of Grey en tant que marque est énorme... Nous prévoyons de très bons résultats", annonce Caroline Mickler.

Hormis les produits de beauté, la marque mondiale prévoit de commercialiser des articles de lingerie, de joaillerie, de literie et d'ameublement, dont la cible principale sera les femmes adultes.

Si la perspective de voir débarquer dans les rayons beauté des produits inspirés par la littérature érotique peut surprendre, la stratégie s'inscrit dans la tendance actuelle qui consiste à exploiter au mieux les franchises littéraires reconnues dans le monde entier. Pour mémoire, les films pour ados inspirés des sagas littéraires à succès Twilight et Hunger Games se sont déjà fait un nom dans le domaine des cosmétiques, avec une multitude de produits dérivés.

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.