Femina Logo

Mal dans sa peau et dans son assiette

Si quelque 2 à 3% des jeunes filles souffrent réellement de boulimie et d’anorexie, elles sont cinq fois plus à avoir une relation difficile à leur corps et à la nourriture. Sophie Vust, chercheuse à l’Institut de psychologie de l’Unil, décrypte cet enjeu de santé publique. Son ouvrage s’articule en grande partie autour de témoignages de femmes ayant souffert de ces affections atypiques, qui décrivent leur parcours. La vie de ces adolescentes ou jeunes adultes est envahie de préoccupations concernant l’alimentation, le poids et l’apparence. Elles s’infligent des restrictions alimentaires drastiques, souvent suivies d’abus de nourriture. Un cercle vicieux s’installe alors. Se manifeste également une fixation quasi obsessionnelle sur l’image de soi et les modes alimentaires. Ces troubles, trop souvent banalisés par les professionnels et méconnus du grand public, sont la source d’une grande souffrance. Ils s’accompagnent fréquemment de sentiments de dévalorisation ou de dépression.

Ces pathologies sont encore amplifiées par le culte de la minceur et de l’apparence qui prévaut dans nos sociétés. Le premier pas dans les thérapies consiste donc à revaloriser ces jeunes et à leur faire comprendre que le problème ne provient ni de l’alimentation, ni de leur corps. D’autres difficultés psychiques ou relationnelles sont généralement à l’origine et se reportent sur le comportement lié à la nourriture. Cependant le « pansement psychique » peut concerner tous les mangeurs à un moment de leur vie, explique Sophie Vust dans son ouvrage. Il suffit juste de ne pas tomber dans l’excès ou dans le déni. Comme bien souvent ces jeunes filles n’arrivent plus à distinguer le « bien » du « faux » en matière d’alimentation, la bonne démarche est tout simplement de réapprendre à manger. L’auteure dénonce aussi le caractère paradoxal des campagnes de prévention contre l’obésité, qui seraient anxiogènes et contre-productives, selon les témoignages récoltés par la psychologue.

Ni anorexie, ni boulimie : les troubles alimentaires atypiques. Quand l’alimentation pose problème…, de Sophie Vust, paru aux Editions Médecine et Hygiène, Chêne-Bourg (GE), 2012. 26 Sfr. chez Payot

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Podcasts

Dans vos écouteurs

Episode spécial: Interview d'été avec Juliane et Ellen

Avant la petite pause estivale du podcast, nous voulions vous remercier pour votre écoute et votre présence, toujours plus nombreuse! Dans cet épisode spécial, chacune d'entre nous interviewe l'autre quant à ses meilleurs souvenirs et anecdotes d'été... pour vous mettre dans l'ambiance des vacances.

Dans vos écouteurs

E37: Mieux comprendre et gérer l'hypochondrie

S'il vous arrive d'angoisser à l'idée d'avoir contracté une maladie, avant de réaliser que vous vous êtes inquiétés pour rien, cet épisode est pour vous! Une psychologue nous parle de l'hypochondrie, de ses possibles causes, et nous propose des exercices destinés à l'enrayer, à raisonner notre cerveau inquiet et à interrompre les cycles de pensée anxieux. 

Avec le soutien du Groupe Mutuel

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina