Femina Logo

Lawrence Durrell, c’est l’essence même de l’écrivain-voyageur. Citoyen britannique né aux Indes en 1912, c’est la Grèce qui deviendra sa seconde patrie, avant d’errer en différents pays et continents. Argentine, Belgrade, l’Egypte, sans un regard pour sa patrie d’origine, la Grande-Bretagne, qu’il appelle l’«île à pudding». C’est en Provence, à Sommières, qu’il s’installera finalement, avant de s’éteindre en 1990. Dans ses récits de voyage, sa correspondance, ses romans et ses poèmes, il raconte sa quête spirituelle, décrit les relations qui unissent voyageur et indigène, prend à parti des paysages contrastés qui racontent aussi une âme sombre, désenchantée.

Ce voyageur insatiable ne pouvait que figurer, tôt ou tard, dans la collection «Voyager avec» de Louis Vuitton et la Quinzaine littéraire. Après Virginia Woolf, Marguerite Duras ou Le Corbusier, Durrell vient de rejoindre ce club très fermé, alors que le centenaire de sa naissance sera célébré en février prochain. Une manière didactique d’entrer dans «l’univers durrellien» grâce aux annotions et mises en contexte de Corinne Alexandre-Garner, maître de conférences en littératures anglo-saxonnes, le tout agrémenté de quelques dessins et peintures de l’auteur.

«Dans l’ombre du soleil grec», textes de Lawrence Durrell choisis et présentés par Corinne Alexandre-Garner, collection voyager avec, Louis Vuitton et la Quinzaine Littéraire. Parution le 19 janvier 2012.

DR
1 / 2© DR
DR
2 / 2© DR

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.