Femina Logo

Voilà certainement l’immense mérite de Gérard de Cortanze, qui arrive en 200 pages à dresser le portrait de cette Mexicaine pas comme les autres, à nous donner envie de nous précipiter dans une librairie (ou, dans un premier temps, sur Internet) afin de dénicher un recueil de ses œuvres colorées. Et tente de nous faire comprendre comment sa vie tortueuse a influencé son art.

Car Frida Kahlo, née en 1907, ne se laisse pas apprivoiser facilement. Mariée à Diego Rivera, amante de Trotski puis du meurtrier de ce dernier, elle a aussi flirté avec la femme d’André Breton, et savait ensorceler les deux sexes avec la même fougue. Très lourdement accidentée à l’âge de 18 ans (l’autobus dans lequel elle circulait se fait renverser par un tramway à Mexico), son corps meurtri la fera souffrir tout au long de sa vie.

Donner envie, c’est donc bien là la force du récit de Gérard de Cortanze, auteur notamment d’Assam (Prix Renaudot en 2002). Intérêt de taille: l’ouvrage est agrémenté de nombreuses citations de Frida Kahlo. «J’avais envie de tuer ce type et de le bouffer ensuite, mais j’en ai tellement ma claque de cette histoire que j’ai décidé de tout envoyer balader, et de me tirer de ce Paris pourri avant de devenir complètement siphonnée», écrit-elle notamment au sujet d’un galeriste et de son séjour chez les surréalistes en France. L’auteur a privilégié ici le ton un peu sec de la biographie, sans forcément user de sa plus belle plume, si ce n’est dans les ultimes pages de ce drôle de récit, émouvant à souhait.

Frida Kahlo, la beauté terrible, de Gérard de Cortanze, Ed. Albin Michel, 206 p.

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.