Femina Logo

Musique

L'hommage de James Blunt à son papa mourant nous a brisé le cœur

James blunt monsters clip papa mourant

Le 29 janvier 2020, à peine deux semaines après la sortie du clip, le père du chanteur de 45 ans s'apprête à recevoir une greffe rénale qui pourrait lui sauver la vie.

© Capture d'écran Youtube

«Je te dirai bonne nuit et je fermerai la porte. Je te dirai que je t'aime une fois de plus»: les paroles de «Monsters», le dernier morceau de James Blunt, sont absolument déchirantes. Adressées au père du chanteur, le Colonel Charles Blount, elles expriment un bouleversant message d'adieu, sachant que ce dernier est atteint d'une maladie rénale en phase terminale. Sentant malheureusement la fin approcher, James a tenu à lui rendre un dernier hommage, au-travers d'un clip particulièrement émouvant.

Le chanteur de 45 ans y apparaît de face, débordant d'émotion, et retient tant bien que mal ses larmes. Vers la moitié du clip, d'une sincérité et d'une vulnérabilités troublantes, son père apparaît à ses côtés, également très ému. Lui que James a parfois qualifié de «stoïque», en raison de sa carrière militaire, écoute la chanson de son fils, l’œil brillant.

Rien que le refrain, encore plus triste que celui de «Goodbye my lover» (chose qu'on croyait impossible), secoue chacune de nos cordes sensibles et éveille nos souvenirs les plus douloureux.

«Je connais tes erreurs, tu connais les miennes. Et pendant que tu dormiras, j'essayerai de te rendre fier. Papa, tu peux fermer les yeux. N'aie pas peur, car c'est à mon tour, de chasser les monstres.»


Dès le diagnostic de son papa, survenu en 2018, James Blunt avait immédiatement proposé de lui offrir l'un de ses reins, afin d'enrayer la progression de la maladie. Malheureusement, son type sanguin ne correspondant pas à celui du colonel Blount, un tel don était impossible. Invité sur le plateau de «Good Morning Britan», en octobre 2019, James s'était confié quant à son désespoir, atterré par l'attente interminable d'un donneur potentiel.

Mais le 28 janvier 2020, de retour sur le plateau, le chanteur a affirmé que de nombreuses personnes se sont proposées, suite à son appel. Aujourd'hui, le colonel Blount s'apprête à recevoir la greffe rénale qui pourrait lui sauver la vie: la famille retient son souffle, alors que l'espoir renaît enfin.

«Mais pourquoi vous pleurez..?»

On n'ose même pas imaginer l'émotion qui a submergé le chanteur et son équipe, au moment de tourner la vidéo:

«C'était dur, tout le monde pleurait, a raconté James durant l'interview télévisée. Tout le monde, sauf mon père! Il n'arrêtait pas de dire "Mais pourquoi vous pleurez? Je suis encore là!".»

Bien que la réalisation d'un clip aussi émotionnel ne se soit pas avérée simple, en raison de la pudeur dont ont toujours fait preuve les deux hommes, James ne garde que du positif de cette expérience: «Ce n'était pas simple, car mon père est un ancien colonel de l'armée qui a piloté des hélicoptères durant des années. Il m'a appris à ne pas pleurer et le fait de pleurer devant lui était étrange. [...] Mais j'étais ravi de l'avoir à mes côtés durant le tournage. En fait, c'était incroyable. Et je pourrai garder ce souvenir pour le restant de mes jours.»

Heureusement pour la famille de James Blunt, l'histoire promet de mieux se terminer qu'escompté, ce qui rend le visionnage du clip (un peu) moins douloureux. Mais ce poignant morceau devrait tout de même nous rappeler de chérir nos proches chaque jour de notre vie et de leur rappeler constamment à quel point nous les aimons.

Tous les bénéfices du morceau seront reversés aux associations «Royal British Legion» et «Help for Heroes», qui soutiennent les vétérans de l'armée britannique et leurs familles.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Ellen vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E41: Les pouvoirs de l'écriture et comment se lancer

Dans vos écouteurs

E40: Comprendre et pratiquer l'autohypnose

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina