Femina Logo

culture

Cannes 2016: Une sélection alléchante et compliquée à départager

Julieta Pedro Almodovar Affiche

«Julieta» permettra-t-il à Pedro Almodovar de remporter sa première Palme d'Or?

© All Rights Reserved

Ce 69e Festival de Cannes réunira plusieurs poids lourds du 7e art sur la Croisette, à commencer par les frères Dardenne, rares cinéastes doublement récompensés d'une Palme d'Or. Lorsque les Belges Luc et Jean-Pierre font le déplacement dans le sud de la France, ce n'est pas pour faire de la figuration. Gagnant en 1999 et 2005 avec «Rosetta» et «L'Enfant», le duo compte également à son palmarès cannois un Grand prix en 2011 avec «Le Gamin au vélo», un Prix du scénario en 2008 pour «Le Silence de Lorna» et un prix spécial du jury œcuménique en 2014 avec «Deux jours, une nuit». C'est simple, depuis 1999, chaque film des Dardenne est présent à Cannes, ce qui leur fait sept sélections avec leur dernier film, «La Fille inconnue».

Autre recordman du festival, Ken Loach place son treizième long-métrage en compétition grâce à «Moi, Daniel Blake». Depuis son premier prix en 1990, l'Anglais a raflé une Palme d'Or en 2006 («Le Vent se lève»), trois Prix du jury («Secret défense», «Raining Stones» et «La Part des anges») et un Prix du scénario («Sweet Sixteen»). Egalement lauréat d'une Palme d'Or, obtenue en 2007 avec «4 mois, trois semaines et 2 jours», le Roumain Cristian Mungiu reviendra à Cannes avec «Bacalaureat».

Une première Palme pour Almodovar?

Malgré quatre sélections, l'Espagnol est toujours passé à côté de la récompense. En 1999, «Tout sur ma mère» se fait voler la vedette par «Rosetta» des Dardenne, se contentant du Prix de la mise en scène. Idem en 2006 avec «Volver» qui s'incline face à Ken Loach et «Le Vent se lève». En 2009 et 2011, «Étreintes brisées» et «La Piel que habito» repartent carrément bredouilles.


A lire aussi:
8 points sur le 69e Festival de Cannes 2016
Bafta: Leonardo DiCaprio et «The Revenant» grands gagnants
Cannes 2016: une pluie de stars attendue sur la Croisette


L'ancien membre du jury, en 1992, pourrait cette année, réparer cet oubli en décrochant sa première Palme d'Or avec «Julieta» et la deuxième pour son pays, l'Espagne, qui n'a pas été récompensé depuis la victoire de Luis Bunuel en 1961 avec «Viridiana».

La confirmation pour Dolan?

Mais d'autres réalisateurs, également maintes fois récompensés à Cannes, attendent également leur heure. Le plus jeune de la sélection, Xavier Dolan, 27 ans, est lui aussi un habitué du festival. L'ensemble de ses films a été projeté sur la croisette, en compétition ou dans des sélections parallèles, et «Mommy» en 2014 a même remporté le Prix du jury. Son dernier long-métrage, «Juste la fin du monde», pourrait logiquement s'inscrire au Palmarès de la 69e édition.

Sean Penn, récompensé en tant qu'acteur mais jamais comme réalisateur, le Coréen Park Chan-Wook, remarqué en 2004 avec «Old Boy» puis en 2009 avec «Thirst», la Britannique Andrea Arnold («Red Road», «Fish Tank»), l'Américain Jim Jarmusch («Broken Flowers»), le Danois Nicolas Winding Refn («Drive»), le Français Bruno Dumont («L'Humanité, «Flandres») et le Philippin Brillante Mendoza («Kinatay») tenteront également de décrocher à nouveaux des prix à Cannes.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E13: Se libérer des tensions physiques dues au stress

Une mâchoire serrée, le ventre retourné, un nœud derrière l'omoplate... les périodes chargées sont souvent celles des petits maux agaçants. Afin de comprendre et de mieux gérer ces tensions physiques, nous accueillons Sarah Bezençon, psychologue de la santé. De sa voix apaisante, elle nous rappelle que ces petites douleurs du quotidien sont en réalité des messages que tente de nous faire parvenir notre corps, et qu'elles peuvent être chassées grâce à des techniques toutes simples.

Dans vos écouteurs

E12: Prendre soin de son couple quand on a des enfants

Dans ce 12e épisode destiné aux parents et aux futurs parents, la thérapeute de couple Anne-Dominique Spertini nous donne des clés et des conseils, destinés à concilier le rôle de «maman» ou de «papa» avec le rôle de conjoint. Rassurante et sincère, elle évoque l'importance de la communication (verbale et physique), la sexualité, la culpabilité, la fatigue et le manque de temps libre. Pour se rappeler qu'on ne peut faire davantage que de son mieux (et que la perfection n'existe pas!).

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.