Femina Logo

Du jazz à l’église

Associée pour la première fois à cette biennale plutôt rock, l’église Saint-François ouvre son chœur à des performances inattendues. Ce duo par exemple: La Velle Duggan, grande voix du jazz et du gospel, convolera en noces musicales avec le pianiste vintage Francesco Salis, grand manitou de l’orgue Hammond.

La Velle Duggan & Francesco Salis, église Saint-François, samedi 15 décembre 2012 à 17 h.

Un quintet pop arty

Les cinq Bâlois ont construit en deux albums une pop élégante et distinguée comme le milieu arty dont ils sont issus. Pas sexiste, Elia Rediger, le leader barbu, partage son micro avec la diaphane Anna Weibel. Une harmonie dans le contraste qu’on retrouve dans les mélodies, tantôt electro, tantôt rock.

The Bianca Story, Les Docks, vendredi 14 décembre 2012 à 21 h.

Des notes de piano

A 18 ans, la pianiste de Gruyères, Mélodie Zhao, n’en finit pas de surprendre son public et d’enchanter la presse. Après avoir enregistré les études de Chopin à 13 ans et celles de Liszt à 16, elle s’est attaquée cette année aux 32 sonates de Beethoven. Dans l’idée de mélanger les genres, elle se produira à l’école de jazz et musiques actuelles.

Mélodie Zhao, EJMA, le 14 décembre 2012 à 19 h 30.

Du rock qui cogne

Monoski, un nom rigolo pour un duo fribourgeois atypique: Floriane à la batterie et Lionel à la guitare rappellent un peu les Américains de White Stripes mais poussent plus loin le concept de «rock bruyant». Ecouter Monoski donne la sensation de descendre une piste noire au relief accidenté sans casque! Décoiffant.

Monoski, Le Romandie, vendredi 14 décembre 2012 à 23 h.

DR
1 / 3© DR
Vera Markus
2 / 3© DR
DR
3 / 3© DR

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.