Femina Logo

Barbara Biaggio et Mikee Chanfreut se partagent jusqu’au 15 janvier 2012 l’ensemble des cimaises de la galerie Edouard Roch et de l’Espace Endives à Ballens. Buissonnante, leur exposition - intitulée Fragment d’intime et De la sensualité au triomphe de la féminité - est d’une incroyable richesse aussi bien sur le plan de la création que des moyens techniques mis en œuvre ou de la symbolique des thèmes abordés. Elle est aussi à vivre comme un moment de fête et d’intense amitié.

«Chez Mikee Chanfreut, tout se passe dans le paradoxe de l’acquis, du détruit, du reconstruit autrement.»

Dans sa série de peintures sur la « matière réflective » qu’il obtient par la fusion de l’essence, du vin utilisé comme liant, des pigments et du vernis, sur des supports de bois aggloméré, l’artiste a spécialement travaillé l’effet miroir des œuvres. Grâce au vernis qui les emprisonne et que l’artiste a soumis à l’épreuve du feu, les compositions sont en symbiose avec leur environnement dont elles renvoient au spectateur des images déformées ainsi qu’une lumière qui porte en elle les strates colorées de la peinture caractérisée par des tons à dominante rouge, verte, bleue, noire ou dorée.

Dans le secret de son atelier et d’un cœur qui, peut-être, ne finira jamais complètement de saigner, il a donné naissance à Camille, elle aussi présente à Ballens.

Faisant l’objet d’une mise en espace spécifique, ce petit personnage féminin modelé par le peintre, juché sur un socle lumineux, enveloppé de textes poétiques également signés par l’artiste, incarne l’épopée romantique de l’éternel retour, les amours volées, la mélancolie mais également le jeu cruel de la séduction, de la séparation et de l’impossible oubli.

Barbara Biaggio a également choisi de traiter ce thème qu’elle a intitulé Fragments d’intime. S’inspirant d’images, ambiances et de symboles des années 1900, l’artiste nous propose trois représentations personnelles de cette époque. L’occasion pour elle de mélanger les moyens d’expression, les techniques et matériaux mis en œuvre et sa préhension de l’espace. Humour, sensualité, jeux de rôles, séduction, beauté et érotisme caractérisent cet univers du montré et du caché, où interviennent, toute en minutie et subtilité, la photographie, le collage, les techniques mixtes de peinture, le bois, le métal, l’ardoise, la porcelaine…

Sur des tuiles d’ardoise et de vieilles catelles récupérées, l’artiste décline l’image de la femme dénudée qui a laissé son empreinte indélébile dans le cœur de nombreux amants éconduits. Une longue frise constituée d’éléments métalliques aux motifs art déco contribue à enraciner plus profondément encore dans leur époque ces effigies revisitées par Barbara Biaggio.

Une installation évoquant un boudoir invite le public à pénétrer dans l’intimité de ces femmes. Intimité renforcée encore par la symbolique de la catelle qui orne des lieux de la maison intimement lié au rôle et à l’image de la femme, comme la salle de bain et la cuisine.

Enfin, l’artiste a créé un petit meuble à bijoux style art nouveau, dans les tiroirs duquel se cachent des petites figures féminines que le visiteur à tout loisir de débusquer.

«J’ai abordé ce thème de manière instinctive et me suis laissée entraîner par lui, explique Barbara Biaggio. C’est assez différent de ce que j’ai fait jusqu’ici. Alors que j’avais l’habitude de peindre sur de grands formats, le support de catelle m’a par exemple obligée à travailler avec minutie, parfois même avec une loupe. C’est passionnant de se confronter à une échelle différente. Cela m’a permis aussi de prolonger ma réflexion dans l’espace, à travers les installations. Et puis, il y a le côté figuratif du personnage féminin, sans oublier cette époque qui pour moi est essentielle.»

  • Galerie Edouard Roch et Espace Endives, Ballens, du 10 décembre 2011 au 15 janvier 2012.
  • Barbara Biaggio, Fragments d’intime et Mikee Chanfreut, De la sensualité au triomphe de la féminité.
  • Vernissage, samedi 10 décembre 2011 dès 15 heures et performance de Mikee Chanfreut à 17 h.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E13: Se libérer des tensions physiques dues au stress

Une mâchoire serrée, le ventre retourné, un nœud derrière l'omoplate... les périodes chargées sont souvent celles des petits maux agaçants. Afin de comprendre et de mieux gérer ces tensions physiques, nous accueillons Sarah Bezençon, psychologue de la santé. De sa voix apaisante, elle nous rappelle que ces petites douleurs du quotidien sont en réalité des messages que tente de nous faire parvenir notre corps, et qu'elles peuvent être chassées grâce à des techniques toutes simples.

Dans vos écouteurs

E12: Prendre soin de son couple quand on a des enfants

Dans ce 12e épisode destiné aux parents et aux futurs parents, la thérapeute de couple Anne-Dominique Spertini nous donne des clés et des conseils, destinés à concilier le rôle de «maman» ou de «papa» avec le rôle de conjoint. Rassurante et sincère, elle évoque l'importance de la communication (verbale et physique), la sexualité, la culpabilité, la fatigue et le manque de temps libre. Pour se rappeler qu'on ne peut faire davantage que de son mieux (et que la perfection n'existe pas!).

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.