Femina Logo

fashion week

Semaine de la mode: l'élégance se décline sur les podiums parisiens

Collection prêt-à-porter Dries Van Noten Printemps/Eté 2014.
© DR

Les premières silhouettes paraissent sages et même austères, avec des jupes qui arrivent sous le genou, des coupes assez larges, chez le Belge Dries Van Noten. Mais très vite apparaît de la légèreté, avec du doré venu réveiller du beige, comme si des feuilles d'or étaient collées sur les vêtements. Puis les volants se font de plus en plus nombreux, dans de superbes plissages.

Le créateur belge prouve une nouvelle fois qu'il excelle dans les imprimés: de grandes fleurs colorées égaient des vestes noires, des motifs ethniques se déploient, des brillants apparaissent. Dries Van Noten a imaginé cette garde-robe «pour une femme de 2014, mais une femme forte, comme Loulou de la Falaise». La collection ravira les élégantes.

Le Portugais Felipe Oliveira Baptista, qui a déjà présenté une collection très appréciée chez Lacoste il y a quelques jours à New York, a également séduit son public avec sa collection sous son propre nom. Il s'est inspiré de l'uniforme militaire, de sa «simplicité rigoureuse», puis il l'a détourné. Les silhouettes, souvent monochromes (écru, kaki, beige, bleu touareg), restent très épurées. Les matières, du coton mélangé à de la soie, semblent caresser la peau tout en légèreté.

Beaucoup de looks sont amples, mais resserré à la taille. Certains vêtements sont trompeurs: on croit voir un manteau, c'est en fait une robe. «J'aime beaucoup ce côté sobre très fonctionnel (de l'uniforme militaire). Après, c'est la personne qui donne une allure aux vêtements, et pas le vêtement qui déguise la personne», a expliqué le créateur en coulisses.

Le vestiaire du jeune styliste croate Damir Doma, ancien collaborateur des Belges Raf Simons et Ann Demeulemeester, célèbre le style épuré et minimaliste en vogue : beaucoup de robes droites d'un blanc immaculé, parfois ajourées de petits cercles.

«Bombes sexuelles»

Le short de ville, façon pagne, se fait passer pour une jupe ou une robe dans un parti-pris de découpes structurées. Le noir s'invite sur des robes à la taille marquée par de larges ceintures.

Des robes associent lin brut et popeline de coton dans des effets géométriques. Une veste noire et blanche est associée à une jupe orange, tandis qu'une tunique trapèze couleur jonquille flirte avec une jupe blanche.

Style très différent chez Alexis Mabille, avec sa collection «Bomb girl». Il fait défiler combi-pantalon kaki, robe foulard décolletée, blouson sans manche en toile de coton bleu.

Le trench, transparent, laisse voir des sous-vêtements noirs; le short kaki se porte avec des bottines de cow-boy; la chemise en soie blanche est complètement ouverte sur la poitrine.

«C'est inspiré de Rosie the Riveter, icône américaine libérée très féminine, un clin d'oeil aux pin-up d'Alberto Vargas (peintre péruvien, ndlr). Elles ont des seins, des bouches rouges et des démarches de garçon. Ce sont des bombes sexuelles avec un caractère d'enfer. C'est une collection articulée autour du look et de l'attitude», dit Alexis Mabille. Cette bombe hyper féminine mais qui s'approprie les codes masculins «adopte un vestiaire hyper glam porté avec désinvolture, comme un mec», dit-il encore.

La deuxième journée de la fashion week parisienne se poursuit avec notamment le défilé de Gareth Pugh. Jeudi, place à Balenciaga, Carven, Balmain et Lanvin.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E10: Devenir plus optimiste pour vaincre les pensées négatives

Un train annulé, une dispute, une gaffe (monumentale) en pleine réunion: il n'est pas toujours facile d'éviter que les imprévus du quotidien ne gâchent notre journée. Pourtant, il est totalement possible de choisir tous les matins d'être de bonne humeur et ainsi mieux rebondir face aux obstacles de la vie. La psychologue Brigitte Favre nous aide à reprendre le contrôle, pour remplacer les soupirs par les fous rires.

Dans vos écouteurs

E9: Apprendre à se ressourcer pour éviter l'épuisement

Dans le rythme effréné que nous impose l'année 2019, il est de plus en plus facile de s'oublier... De la méditation à la culpabilité, en passant par le courage de dire «non», cet épisode aborde les obstacles mentaux au repos, ainsi que des manières de ralentir le rythme, le temps de reprendre pied et de respirer un bon coup.

Vidéos

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.