Femina Logo

En matière de shopping, il faut du temps et de l’argent. Pour «performer » dans les boutiques de seconde main, les règles sont légèrement différentes. D’abord, il n’est point nécessaire de faire chauffer la carte de crédit, puisqu’une centaine de francs suffisent pour s’habiller de pied en cap. Ensuite, il faut de la persévérance. Plutôt qu’une journée entière passée au service de sa garde-robe, on mise sur des visites régulières dans sa boutique de prédilection pour dénicher des fringues à sa taille et peut-être même une pièce de haute couture ou des Louboutin, qui sait?

1. Les Boutiques

Outre les friperies professionnelles, quatre principaux organismes caritatifs récoltent des habits usagés pour les revendre dans leurs boutiques de seconde main (Armée du Salut, Textura, Emmaüs et le CSP). La majorité des boutiques (et les plus intéressantes) sont situées à Lausanne et à Genève. «On a aussi une boutique à Neuchâtel et une à Tramelan, remarque Pascal Mündler, responsable des ventes et du bénévolat au CSP de Genève. Mais Genève est une ville riche et la qualité du seconde main y est bien supérieure.» A tel point que leurs différents points de vente peuvent s’adapter à la clientèle de leur quartier. «Celle des Eaux-Vives est la plus pointue en matière de mode», précise Isabelle Murenbeeld, responsable de l’atelier de valorisation textile au CSP.

2. Le bon jour

Tout adepte du «second hand» le sait: on peut tout trouver, même une robe Chanel, mais il faut tomber au bon moment. Comme chaque organisme fonctionne différemment, le mieux est de se renseigner sur les jours d’arrivage. «Pour dénicher de belles pièces, il faut faire les puces régulièrement et tôt le matin», conseille Julia Pleyness, responsable de la boutique Julia’s Dressing à Genève.

3. La perle rare

On trouve surtout des rebuts de la collection H&M des deux années précédentes, mais aussi de véritables trésors: «L’année dernière, on a vendu 180 Sfr. un manteau Yves Saint Laurent qui avait dû coûter 3500 Sfr. à l’achat», raconte Pascal Mündler du CSP. Dans les bonnes affaires, il y a aussi les invendus des grands magasins: «Globus nous donne ses fins de série», note Francine Gret Favre, animatrice socioculturelle au secteur des vêtements et de la brocante chez Emmaüs.

4. La dimension éthique

«Acheter des habits de seconde main est une façon de lutter contre notre société de consommation», remarque Adel Salameh, responsable de la Communauté Emmaüs du canton de Vaud, à Etagnières. Dans le même esprit, cela permet de soutenir la création de places de travail pour la réinsertion de personnes en difficulté: «L’action de Textura repose sur les trois piliers économique (pour financer des places de travail», social (pour insérer des demandeurs d’emploi) et environnemental (pour recycler les textiles)», souligne Olivier Coulet, responsable de Textura.

5. Des prix très bas

Nulle part ailleurs, on ne trouve d’aussi bonnes affaires: des T-shirts à partir de 3 Sfr.; idem pour les pantalons; des vestes dès 10 Sfr. Bref, la plupart des habits sont vendus entre 8 et 15 Sfr., à quelques francs près, dans toutes les boutiques de seconde main. «Pour les pièces de marque, la tradition veut que le prix soit fixé à 10 %de celui d’origine», explique Isabelle Murenbeeld, responsable de l’atelier de valorisation textile au CSP.

6. Le marchandage à bon escient

Discuter du prix, ce n’est pas déplacé si on estime que le vêtement a été surévalué, quand on découvre un défaut ou quand on achète plusieurs choses. Ne pas oublier toutefois la dimension caritative.

Adresses

  • Textura, 4 boutiques Picpus à Lausanne, www.demarche.ch
  • Emmaüs, 5 communautés en Suisse romande, à Carouge (GE), Etagnières, Fribourg, Sion et La Chaux-de-Fonds, www.emmaus-arce.ch
  • L’Armée du Salut, 6 brocantes en Suisse romande, notamment à Lausanne, Nyon et Genève, www.armeedusalut.ch
  • Centre social protestant (CSP), notamment à Genève, Yverdon, Lausanne, Morges, Payerne, Genève, Neuchâtel, www.csp.ch
Les adresses incontournables de la seconde main en Suisse romande

Textura, partenaire officiel de la Ville de Lausanne pour la collecte des textiles sur l’ensemble du territoire communal, gère quatre magasins Picpus, rue des Terreaux 12, à Lausanne, dans le quartier du Flon, rue des Côtes-de-Montbenon, 14 à Lausanne, rue d’Italie 41, à Vevey, et rue du Midi 8, à Renens. L’association caritative propose aussi au public un centre de location de costumes (Le Musée) à la rue de l’Industrie 10, à Lausanne, ouverture du mercredi au vendredi, de 8h30 à 11h45 et de 13h à 16h30.

Emmaüs est organisée en cinq communautés et brocantes en Suisse romande:

  • A Genève: route de Drize 5, 1227 Carouge, ouverture du lundi au vendredi, de 13 h 30 à 17 h 30 et le samedi de 9 h à 16 h 30.
  • A Fribourg: route de la Pisciculture 6c, 1705 Fribourg, ouverture du magasin du lundi au vendredi, 14 h à 18 h, le samedi, 9 h à 12 h et 14 h à 16 h.
  • A Etagnières: rue de la Combe 39, 1307 Etagnières, ouverture du magasin du lundi au vendredi de 14 h à 17 h 30 et le samedi non-stop de 9 h à 16 h 30.
  • A La Chaux-de-Fonds: La Joux-Perret 8, 2300 La Chaux-de-Fonds, ouverture du magasin, du mardi au vendredi, 13 h 30 à 18 h samedi, 9 h à 12 h et 13 h 30 à 16 h.
  • A Sion: Les Fournaises, 1950 Sion, ouverture du magasin du lundi au vendredi, 13 h 30 à 18 h, samedi 9 h à 12 h, 13 h 30 à 16 h 45.
  • Plus d’infos sur le site www.emmaus-arce.ch

L’Armée du Salut, trois principales brocantes en Suisse romande:

  • A Nyon, centre Articom, route de Divonne 48, 1260 Nyon, du mardi au vendredi, 9 h à 12 h, 14 h à 18 h, samedi, 9 h 30 à 12 h 30.
  • A Lausanne, rue de la Borde 24, 1018 Lausanne, mardi à jeudi, 9h à 12h, 14h à 17h30, vendredi non-stop de 9h à 17h30, samedi, 9 h à 12 h.
  • A Genève, route de Chêne 18-20, 1207 Genève, mardi à vendredi, 10 h à 12 h, 14 h à 18 h 30, samedi, 10 h à 17 h.
  • Plus d’infos sur le site www.armeedusalut.ch

Centre social protestant (CSP):

  • Brocante La Renfile de Meyrin, rue Alphonse-Large 19, 1217 Meyrin, ouverture du mardi au samedi de 10 h à 17 h.
  • Brocante La Renfile Plan-les-Ouates, ch. de la Cartouchière, 1228 Plan-les-Ouates, ouverture du lundi au samedi de 10 h à 17 h.
  • Le Galetas du Nord Vaudois, chemin de la Chèvre 2, 1400 Yverdon-les-Bains, ouverture le lundi de 14 h à 17 h, mardi, jeudi et vendredi de 14 h à 17 h, mercredi de 14 h à 18 h, samedi de 9 h à 12 h.
  • Galetas de la Blécherette, chemin de la Tuilière, 1052 Le Mont-sur-Lausanne, ouverture le mardi, mercredi, jeudi, vendredi de 13 h 30 à 17 h 30, samedi de 9 h à 13 h.
  • Le Galetas de la Riviera, rue du Marché 19, 1820 Montreux, ouverture mercredi de 14 h à 18 h, vendredi de 9 h à 12 h, samedi de 9 h à 12 h.
  • Le Galetas de la Broye, rue des Terreaux 10, 1530 Payerne, ouverture lundi de 13 h 30 à 17 h 30, mercredi de 13 h 30 à 17 h 30, vendredi de 13 h 30 à 17 h 30, samedi de 9 h à 12 h.
  • La Grande Puce, rue des Sablons 48, 2000 Neuchâtel, ouverture lundi à vendredi, de 15 h à 18 h.
  • La Jonchère, au Val-de-Ruz, ouverture le mercredi de 14 h à 17 h et samedi de 9 h à 12 h.
  • L’Habillerie, rue du Puits 1, 2300 La Chaux-de-Fonds, ouverture du lundi au vendredi, de 14 h à 18 h.
  • Plus d’infos sur le site www.csp.ch

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E19: Vos questions sur la charge mentale

Ah, la charge mentale! Afin d'aborder ce vaste sujet épineux et délicat, nous vous avions proposé de nous envoyer toutes vos questions à ce propos. À l'aide d'une psychologue, nous vous apportons des éléments de réponse, dans cet épisode destiné à alléger la pression. Pour se rappeler que même si la lessive n'est pas faite et que nos cheveux sont hirsutes, tout-va-très-bien-se-passer!

Dans vos écouteurs

E18: Comment apprivoiser le silence

Vous aussi, vous avez du mal à supporter le silence? Dans notre société rapide et bruyante, on ne réalise pas toujours à quel point nous sommes entourés de bruit, d'un tumulte incessant qui, au fond, nous rassure. Dans cet épisode étonnant, une psychologue nous parle des nombreuses vertus du silence et nous offre quelques pistes pour le réintroduire dans nos vies. Car même s'il peut faire peur, il ne nous veut que du bien!

Vidéos

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina