Femina Logo

fashion week

Saint Laurent version Vaccarello: sexy et années 80

Vaccarello Ysl Paris 2016
© Instagram #saintlaurent

Le show, très attendu, s'est tenu sous les arcades d'anciens bâtiments du Ministère de la défense, en travaux et destinés à devenir le nouveau siège de la griffe. Dans la cour centrale en chantier, un logo YSL géant et lumineux était suspendu à une grue peinte en bleu, blanc, rouge.

Au premier rang, Jane Birkin et ses filles Charlotte Gainsbourg et Lou Doillon avaient pris place à côté de Pierre Bergé, cofondateur de la griffe et ancien compagnon du couturier. François-Henri Pinault, PDG du groupe Kering qui détient Saint Laurent, était également présent.

#charlottegainsbourg #janebirkin #loudoillon #ysl #2016 #events

Une photo publiée par Charlotte Forever (@charlottegainsbourgnotofficial) le

Vaccarello, confronté au délicat défi de succéder à Slimane qui a été avec succès l'artisan du renouveau rock de Saint Laurent, a présenté une silhouette aux épaules prononcées, inspirée notamment d'une robe du fondateur datant de 1982. Cette inspiration eighties faisait aussi écho à la dernière collection de son prédécesseur.

Mais le créateur belge a apporté la touche pleine de sex-appeal qui le caractérise, avec des silhouettes tout en jambes, des décolletés plongeants, des transparences de tulle et de dentelle qui laissent voir la poitrine. Un sein apparaît aussi à la faveur d'une robe asymétrique.

Vinyle, lamé, cuir composent cette collection où le noir, couleur fétiche d'Yves Saint Laurent, est omniprésent. Et Vaccarello réinterprète son fameux smoking, à sa façon, avec ses coupes aiguisées.

Vaccarello, qui s'est fait connaître avec un style mêlant sensualité et rigueur, est diplômé de la prestigieuse école belge d'art et de design de La Cambre à Bruxelles. Ce trentenaire a obtenu le Grand prix du festival de mode de Hyères en 2006 et le prix de l'Andam, destiné à soutenir les jeunes créateurs, en 2011.

photo @saskialawaks

Une photo publiée par Anthony Vaccarello (@anthonyvaccarello) le

Pierre Bergé a salué une «excellente» collection. «J'ai beaucoup aimé les références à Saint Laurent», a-t-il déclaré, soulignant toutefois qu'il ne s'agissait «pas de copier Saint Laurent». «Les codes sont là, le vocabulaire est là, la syntaxe est là, après on peut faire comme on veut», a-t-il dit.


A lire aussi:
Paris 2016: défilé à l'ancienne pour Saint Laurent
Street style: les idées mode à piquer aux filles de la London Fashion Week
Paris 2016: Nicolas Ghesquière, l'Instagram du jour

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E25: Vieillir en aimant son corps

Comment accepter les signes du temps qui ancrent sur notre peau chacun de nos rires, chacune de nos peines et les grands bouleversements de notre vie? Dans cet épisode, une psychologue nous aide à faire preuve de bienveillance envers nous-mêmes et à comprendre les changements qui accompagnent le passage des années. Pour s'accepter et s'aimer tels que nous sommes!

Avec le soutien du Groupe Mutuel

Dans vos écouteurs

E24: Oser dire "non" sans culpabiliser

Si vous êtes du genre à accepter toutes les sorties, à prêter main forte dès que vous en avez l'occasion et à éviter l'articulation d'un simple «non», cet épisode est fait pour vous. Une psychologue nous explique comment établir des limites (au travail ou en privé), clarifier nos propres besoins et créer le parfait équilibre entre le «oui» généreux et le «non» libérateur. Car ce petit mot délicat peut parfois s'avérer essentiel. 

Vidéos

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina