Femina Logo

Cinq finalistes, dont effectivement un seul homme, concourraient dans l’espoir de décrocher la première place. C’est Maxime Rappaz d’Anières, GE, qui a remporté ce prix très convoité. Un prix qui ouvre au jeune homme les portes de l’atelier de Roberto Cavalli pendant une année. Il aura ainsi l’immense privilège de travailler aux côtés du maître italien à Florence et d’y perfectionner son art. «Je suis très heureux, a confié Maxime Rappaz aux journalistes, car l’univers du grand couturier est très éloigné du mien. C’est ce qui m’intéresse: travailler avec d’autres références et voir ce que je peux en apprendre.»

Sa collection «Finalement, j’ai opté pour le carré», développée lors de son diplôme à la Head à Genève, est une recherche sur la pureté. «Ma collection s’appuie sur une série de photographies personnelles, décrivant un univers obsessionnel constitué de lignes droites, de surfaces lisses et d’à-plats monochromes. J’ai ensuite cherché à développer cette architecture formelle en robes construites et fragiles.», explique-t-il sur son travail. Un mélange d’organza transparent et de cuir rigide, hypertravaillé.

On est bien loin du style très extravagant et sauvage du style Cavalli, de ses imprimés léopard et python. Gageons que cette année de découverte mutuelle fera des étincelles!

Podcasts

Dans vos écouteurs

E16: Apprendre à se déconnecter pour se retrouver

Si vous n'osez même pas vous demander combien de temps vous consacrez au «scrolling» chaque jour, cet épisode est fait pour vous. Doux rappel pour les «smartphone-addicts», il nous encourage à prendre un pas de recul, en questionnant les raisons qui nous poussent à dégainer notre téléphone... pour reprendre l'habitude de lever les yeux!

Avec le soutien de Homegate

Dans vos écouteurs

E15: Comment soigner l'orthorexie, l'obsession de bien manger

En découvrant les centaines de recommandations, études et «régimes detox» dont nous bombarde la Toile, il n'est pas difficile de devenir légèrement parano, en pensant à son alimentation. Mais comment manger sainement, sans que cette envie ne vire à l'obsession ou nous dérobe toute notion de plaisir? Dans cet épisode, une diététicienne nous aide à identifier le trouble très moderne de l'orthorexie, à simplifier notre rapport à l'alimentation et surtout... à retrouver le bonheur de manger!

Vidéos

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.