Femina Logo

news mode

Les 10 basiques de ma penderie

Femina 08 10 basiques 00
© DR

1. Le jean droit

Carte d’identité Inventé par les Américains Jacob Davis et Levi Strauss en 1873, le jean n’est alors qu’un vêtement de travail ultrarésistant. Il conquiert peu à peu l’Amérique jusqu’à habiller Marylin Monroe et James Dean. En version slim, baggy ou bootcut, il est désormais l’un des piliers de la tenue occidentale.

Comment le porter S’il n’est pas (encore) accepté par le milieu bancaire, le jean droit s’adapte à presque toutes les autres situations. Marié à des escarpins et à un chemisier, il s’invite sans complexe dans les cocktails huppés. Twisté avec un T-shirt blanc et des baskets, il fait perdre 10 ans.

La touche 2013 Cette année, on porte du jean avec… du jean! Une chemise en denim clair s’accordera avec un jean cigarette blanc. Les intrépides tenteront le look monochrome, comme les mannequins des défilés de Jean Paul Gaultier ou Versace. Pour éviter de tomber dans la caricature, les accessoires seront très colorés et/ou très brillants.

2. Le blazer sombre

Carte d’identité Difficile d’imaginer une pièce plus masculine que le blazer. Si ce dernier finit par devenir essentiel dans les garde-robes féminines, c’est grâce à Coco Chanel qui le féminise en inventant sa fameuse petite veste. A la fin des années 70, Yves Saint Laurent lui redonne un côté «garçon manqué» par le truchement du smoking féminin.

Comment le porter Associé à un T-shirt sobre et à un jean, le blazer donne naturellement du style. Si l’on remplace le denim par une jupe droite, il parachève une tenue chic, idéale entre autres pour se rendre à un entretien d’embauche.

La touche 2013 On copie Hedi Slimane, directeur artistique de Saint Laurent, qui a revisité le smoking cher à la maison parisienne, en optant pour le costume trois pièces. Celles qui se sentent l’âme fashionista se jetteront également sur les fines cravates et les chapeaux en feutre à large bord: une façon sûre de pimenter leur tenue avec panache et élégance.

3. La chemise blanche

Carte d’identité Longtemps considérée comme un sous-vêtement masculin, ce n’est qu’au XXe siècle que les femmes s’emparent de la chemise blanche pour en faire le symbole de leur rébellion dans la lutte des sexes.

Comment la porter Avec elle, toutes les combinaisons sont possibles: l’actrice britannique Audrey Hepburn l’aimait manches courtes, associée à une jupe midi, tandis que la chanteuse française Jane Birkin la mixait avec un gilet à fleurs, version bohème. Avec une jupe patineuse et des ballerines, elle est parfaite. On la choisit masculine et sans froufrous pour un rendu à la garçonne.

La touche 2013 On pare la chemise blanche de grosses rayures noires. Mais on évite absolument le total look – qui nous transformerait illico en zèbre -, en l’associant à un pantalon noir et un pull à maille. Et on laisse négligemment dépasser les pans de sa chemise, histoire de lui laisser la vedette.

4. Le T-shirt

Carte d’identité Le T-shirt est porté seul pour la première fois par les soldats américains durant la Seconde Guerre mondiale. Il faudra attendre l’acteur américain Marlon Brando et son spécimen déchiré et taché de sueur dans le film Un tramway nommé Désir, en 1947, pour que le maillot à manches courtes devienne le vêtement le plus populaire de la seconde moitié du XXe siècle.

Comment le porter «Mon inspiration principale, c’est le T-shirt»: tel est le précepte du designer américain Marc Jacobs que l’on peut suivre à la lettre en faisant du T-shirt la pièce phare de ses tenues. Et on le marie aussi bien avec une jupe stricte qu’avec un jean ou un short et des collants foncés. Sa grande force? Parvenir à déringardiser n’importe quel look.

La touche 2013 Cette année, les T-shirts irisés ou en cuir souple seront plébiscités . Pour nuancer l’effet (trop) éblouissant, on associe ces pièces fortes à des bas sobres.

5. La petite robe noire

Carte d’identité La LBD («Little Black Dress») n’a pas toujours été jugée digne d’habiller les dames. Au XIXe siècle, le noir n’est porté que par la «basse société» tandis que les teintes claires, plus difficiles à nettoyer, sont prisées par l’élite. Faisant fi de ces conventions, Coco Chanel présente sa première robe noire en 1926. L’un des plus grands succès de l’histoire de la mode. Banco!

Comment la porter La pièce la plus importante d’une garde-robe féminine, selon Christian Dior, se suffit à elle-même. Associée à des ballerines et à un collier de perles, elle convient pour un rendez-vous professionnel ou un concert à l’opéra. Twistée avec des escarpins et une pochette flashy, on ne voit plus que vous.

La touche 2013 Avec cette pièce, seul un détail reste immuable: l’ourlet se trouve toujours au niveau du genou. Ce printemps, on vise les versions à franges qui s’entremêlent et virevoltent sur les gambettes à chacun de nos pas.

6. Les ballerines

Carte d’identité La véritable histoire de la ballerine débute en 1956, lorsque Brigitte Bardot demande à la styliste Rose Repetto de lui confectionner ses fameux chaussons pour danser le mambo dans le film Et Dieu créa la femme. Toutes les jeunes filles se ruent alors chez Repetto: le chausson devient ballerine et la marque prend son envol.

Comment les porter Probablement les souliers les plus confortables du monde après les pantoufles et les baskets, les ballerines ont pour grand avantage de s’associer très facilement avec n’importe quelle pièce. Elles dédramatisent la minijupe, rendent la robe de soirée moins mièvre et s’harmonisent à merveille avec la combinaison jean/T-shirt.

La touche 2013 La ballerine revêt le plexiglas et s’amuse avec ce matériau transparent. Au choix, on dévoile les orteils ou on les cache, idem pour les talons. Le reste de la chaussure se dévergonde avec des couleurs vives, tirant jusqu’au fluo.

7. Le sac cabas

Carte d’identité Les premiers sacs fonctionnels sont inventés par Elsa Schiaparelli dans les années 30. La créatrice italienne a alors l’idée géniale de doter des pochettes d’une bandoulière. Le sac cabas s’est depuis taillé la place d’un essentiel. Vanessa Bruno en a fait son plus grand succès: son modèle à sequins, développé à la fin des années 90, est toujours très apprécié.

Comment le porter On copie les collégiennes et on décline son cabas à l’envi. Associé à une paire de ballerines, il sera notre meilleur allié pour des sorties shopping tandis que combiné à une petite robe noire et des bottines, il brillera en soirée. Véritable caméléon, il vous accompagnera aussi à la piscine ou en balade.

La touche 2013 Extralarge et en cuir, il sera ainsi assorti à toutes nos tenues, des plus casual aux plus élaborées. Le sac Fendi «deux en un» qui permet de glisser sa pochette à l’avant de son cabas, devrait, lui aussi, faire des ravages.

8. Le trench coat

Carte d’identité L’histoire du trench-coat est intimement liée à celle de la maison anglaise Burberry. En 1880, Thomas Burberry invente la gabardine, un tissu résistant à l’eau et protégeant du froid. L’armée fait appel à lui en 1914 afin de créer des manteaux adaptés aux combats pour les soldats britanniques. Ainsi naît le premier manteau de tranchée, ou trench-coat. L’un des acteurs mythiques du cinéma américain, Humphrey Bogart, le popularise dans les années 50.

Comment le porter La combinaison trench, jean, ballerines et pull en maille compose un look facile à maîtriser, avec lequel on peut faire face à (presque) toutes les situations. Pour un rendu plus chic, on peut le porter avec une petite robe et des escarpins: simple et efficace.

La touche 2013 Si la coupe du trench ne change jamais, son aspect, lui, évolue. On ose désormais les empiècements de cuir ou le rendu irisé, voire une matière toute transparente.

9. Le pull en maille

Carte d’identité Coco Chanel (oui, encore elle!) crée les premiers chandails pour femme en 1916. Quelques décennies plus tard, les actrices Marylin Monroe et Sophia Loren les adoptent en les portant très serrés pour souligner leurs courbes avantageuses. En 1968, une autre créatrice française reprend le pull à sa sauce, et devient la reine de la maille: depuis, Sonia Rykiel chamboule les proportions et ne cesse d’innover avec sa matière de prédilection.

Comment le porter Le pull en maille réchauffe le corps et le look: avec un jean slim pour une tenue casual ou avec un short, des collants et des bottines pour un rendu plus sexy. Associé à une jupe midi et des ballerines, il prend une allure plus sophistiquée.

La touche 2013 Pullovers amples et carrés occupent le haut du pavé. Pour les féminiser, les associations avec des bijoux dorés ou en perles sont recommandées, ainsi qu’une fine ceinture venant souligner la taille et adoucir la ligne.

10. La jupe de patineuse

Carte d’identité Habituellement très longue, la jupe a commencé à raccourcir – et à rétrécir! - dès 1910 pour atteindre sa taille «mini» grâce à la styliste anglaise Mary Quant dans les années 60. Avec cette pièce, attention à la vulgarité, qui peut très vite prendre le dessus. A l’instar de la version patineuse, la jupe truste depuis lors les premières places des essentiels. En version évasée et resserrée à la taille, elle amincit la silhouette.

Comment la porter Pour casser le côté midinette, on la porte avec un T-shirt un peu large et des baskets. Si, au contraire, on souhaite davantage de tenue, on glisse sa chemise blanche dans la jupe et on chausse sa paire de ballerines.

La touche 2013 Cet hiver, la jupe évasée en cuir a conquis la planète mode. Ce printemps, elle devrait céder la place au modèle plissé que l’on choisira dans des couleurs douces et poudrées, façon petits rats de l’Opéra.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E19: Vos questions sur la charge mentale

Ah, la charge mentale! Afin d'aborder ce vaste sujet épineux et délicat, nous vous avions proposé de nous envoyer toutes vos questions à ce propos. À l'aide d'une psychologue, nous vous apportons des éléments de réponse, dans cet épisode destiné à alléger la pression. Pour se rappeler que même si la lessive n'est pas faite et que nos cheveux sont hirsutes, tout-va-très-bien-se-passer!

Dans vos écouteurs

E18: Comment apprivoiser le silence

Vous aussi, vous avez du mal à supporter le silence? Dans notre société rapide et bruyante, on ne réalise pas toujours à quel point nous sommes entourés de bruit, d'un tumulte incessant qui, au fond, nous rassure. Dans cet épisode étonnant, une psychologue nous parle des nombreuses vertus du silence et nous offre quelques pistes pour le réintroduire dans nos vies. Car même s'il peut faire peur, il ne nous veut que du bien!

Vidéos

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina