Femina Logo

La vapeur, reine du slow food

Un magicien qui, en 120 secondes, vous cuit à la perfection des gnocchis au gorgonzola, un saumon à l’orange et noix de cajou, un poulet fermier au curry ou un panier de tofu nature et basilic frais… A Marterey 56, dans ce quartier des hauts de Lausanne désormais envahi de petites échoppes qui mettent l’eau à la bouche, le jeune cuisinier Philippe Gay prépare chaque jour de petits paniers beaux et bons, à emporter ou à manger sur place.

Les clients de la petite enseigne au logo pimenté, surtout les jeunes cadres du coin, ont aujourd’hui le choix entre une quinzaine de plats, qui tournent tout au long de la semaine, des pâtes, du poisson, du poulet, du végétarien… Et bientôt un choix de sandwichs devrait finir de ravir les étudiants, nombreux dans le quartier.

Les instigateurs du projet, Silvio Marsili, Annie Taillefer et Alexandre Heredia, ne sont jamais loin. «J’aime bien manger, manger sain aussi, et j’en ai un peu marre de toute cette malbouffe, explique le premier, qui a découvert le concept de plats cuits rapidement à la vapeur à Paris. Et quand on a déniché ce lieu, on s’est lancé, soutenus par les voisins de Zoo Burger!» Et si les produits ne sont pas forcément bio, de son propre aveu, Silvio insiste sur la traçabilité de tous leurs aliments. «On favorise au maximum les produits du coin, le tofu vient par exemple d’une petite entreprise genevoise, le saucisson est vaudois, évidemment, le poulet fermier est garanti suisse…» Un véritable «état d’esprit slow food» revendiqué par les patrons.

Marterey56, slow cantina, rue Marterey 56 à Lausanne.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.